Publicité

Le Fédéral obligé d'activer la loi pandémie

Le Fédéral ne peut pas encore passer la main aux Régions en matière de lutte contre la pandémie. ©Reporters

En préparation du Codeco avancé à ce mardi, le gouvernement fédéral prône le port généralisé du masque, le télétravail et l'extension du covid safe ticket (CST).

Pas de panique. Les contaminations sont en hausse certes, mais nos hôpitaux sont encore loin de la saturation. C'est en substance ce que communiquait l'entourage du Premier ministre durant la journée de lundi alors que se préparait le kern consacré à la situation sanitaire annoncé dimanche. C'était peu de temps avant que se confirme l'avancement à ce mardi du Comité de concertation (Codeco) entre Fédéral et entités fédérées.

Initialement prévu vendredi, ce rendez-vous, qui se fera en visioconférence, doit donner une réponse politique à la dégradation des statistiques pandémiques. Question d'agenda pour la version officielle, question de timing en vérité.

"Les chiffres montent, c'est vrai, mais la situation n'est pas dramatique."
Un ministre

Parmi les décisions annoncées, on trouve l'activation de la loi pandémie qui, du vote de la décision à sa publication officielle, nécessite plusieurs jours. L'idée est de pouvoir rendre toutes les mesures effectives avant le congé de Toussaint.

Contaminations en hausse de 75%

Que disent les chiffres? Qu'avec 5.300 contaminations en moyenne par jour entre le 16 et le 22 octobre, la Belgique fait face à une poussée inquiétante de la pandémie. Cette statistique enregistre une hausse de 75% par rapport à la semaine précédente. Les admissions à l'hôpital - 115 par jours entre les 19 et 25 octobre - affichent, quant à elles, une hausse de 56%. Les décès s'élèvent à 13 par jour en moyenne, ce qui représente une hausse de 13%. Lundi, 264 personnes étaient soignées en unités de soins intensifs.

Attention à une évolution exponentielle de ces chiffres, prévenait lundi matin en radio, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke. C'est lui qui, dès la semaine dernière, avait annoncé une quatrième vague pandémique. "Les chiffres montent, c'est vrai, mais la situation n'est pas dramatique", tempérait un ministre lundi.

Port du masque

Le conseil des ministres restreint (kern) devait s'entendre sur un nouveau socle fédéral de mesures anti-covid. La phase fédérale est donc maintenue, mais sans que soit décidée la moindre fermeture.

Le port du masque, pour lequel un assouplissement avait été décidé lors du dernier Codeco, fait un retour en force. Il sera préconisé dans les magasins et centres commerciaux, les locaux publics, les centres culturels et de culte. C'est surtout la Flandre – où le taux de vaccination est largement supérieur à celui de Bruxelles et de la Wallonie – qui avait relâché la pression dans ce domaine en ne l'imposant plus que dans les transports publics et les événements de plus de 500 personnes. Il s'impose encore dans les écoles bruxelloises.

"Il semble qu'une obligation plus large de port de masque soit négociable, certainement dans les communes où les foyers de contamination sont nombreux."
Jan Jambon
Ministre-président flamand

Le gouvernement a également décidé d'activer la loi pandémie "puisque la phase fédérale de la gestion de crise est prolongée", justifie-t-on. Ce texte doit permettre à l'exécutif de prendre rapidement des mesures de police administrative via des arrêtés à confirmer par le Parlement dans les 15 jours.

Vers une généralisation du CST?

Le Fédéral préconise également un abaissement des seuils imposant le covid safe ticket (CST). De 500 personnes en intérieur et 750 en extérieur, ces seuils devraient être abaissés considérablement par le Codeco de ce mardi (on parle de 50 et 100 personnes maximum).

"Il semble qu'une obligation plus large de port de masque soit négociable, certainement dans les communes où les foyers de contamination sont nombreux", a commenté le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), en déplacement à Dubaï. 

Mais le nationaliste ne semble pas encore prêt à généraliser le CST, comme il l'est à Bruxelles, et devrait l'être bientôt en Wallonie. Le Codeco se réunira ce mardi à 16h30 pour confirmer et fixer cette nouvelle phase de la gestion de crise sanitaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés