Le groupe MR prêt à protéger les droits des francophones

Daniel Bacquelaine

Le groupe MR de la Chambre a annoncé mardi qu'il lancera "en concertation avec les trois autres formations politiques francophones toutes les procédures utiles de manière à protéger les francophones de la périphérie qui seraient gravement atteints dans l'exercice de leurs droits fondamentaux de citoyens.

Le groupe MR de la Chambre a annoncé mardi qu'il lancera "en concertation avec les trois autres formations politiques francophones toutes les procédures utiles de manière à protéger les francophones de la périphérie qui seraient gravement atteints dans l'exercice de leurs droits fondamentaux de citoyens, en cas d'adoption de propositions de scission unilatérale de BHV", a indiqué le président du groupe Daniel Bacquelaine.

Le groupe s'est réuni mardi pour faire le point "en ce jour de la rentrée parlementaire qui se déroule dans un climat de crise lié à l'échec de quatre mois de négociations en vue de la pré-formation d'un prochain gouvernement issu du scrutin du 13 juin dernier", dit un communiqué du groupe.

Dans ce contexte dit le groupe MR de la Chambre, il sera "particulièrement attentif à la procédure législative relative à l'examen de propositions de loi qui visent à scinder unilatéralement l'arrondissement électoral et judiciaire de Bruxelles-Hal-Vilvorde".

Il ajoute qu'il lancera, en concertation avec les trois autres formations politiques francophones, toutes les procédures utiles de manière à protéger les francophones de la périphérie.

Il rappelle qu'il a déjà été amené à le faire sous la précédente législature "pour faire respecter les francophones et ramener le calme au Parlement". "Nous sommes prêts, en cas de nécessité, à soutenir le dépôt de motions en conflit d'intérêts voire même à activer la procédure de sonnette d'alarme", conclut le groupe MR.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés