Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Le MOC défend le bon droit des coopérateurs d'Arco

Le président du MOC rappelle que les coopérateurs n’étaient pas des spéculateurs. De son côté, l’ancien Premier ministre Yves Leterme fustige l’attitude de la Commission européenne dans ce dossier. "En libéralisant à l’extrême le secteur financier, elle a contribué à fragiliser le système bancaire européen."