Le MR réclame "un vrai débat" sur la vie avec le virus

Le président du MR, Georges-Louis Bouchez. ©BELGA

Les libéraux entendent que les délais annoncés lors du dernier comité de concertation soient respectés. Une nouvelle réunion est programmée mercredi.

C'est devenu une tradition, la tension monte à l'approche de chaque rendez-vous sur les suites à donner à la gestion de crise. En coulisse, et dans une relative discrétion médiatique, se prépare un nouveau comité de concertation qui se tiendra mercredi prochain à partir des chiffres consolidés du début de semaine prochaine, soit trois semaines après le tour de vis du dernier Codeco.

L'analyse de la situation sanitaire en cours agite déjà côté libéral, où l'on estime que l'on reste sur une "courbe de contaminations haute", ce qui confirme que les commerces et les métiers de contact ne véhiculent pas tant que cela le virus. On rappelle que le MR est d'autant plus concerné que les dernières décisions sanitaires ont touché directement son cœur de cible: les indépendants. D'où la volonté de "respecter les délais annoncés", indique Georges-Louis Bouchez, président du MR.

"La grande faiblesse de notre gestion de crise? Soit c’est on, soit c'est off. On pourrait s'adapter et vivre mieux avec le virus."
Georges-Louis Bouchez
Président du MR

Une vie normale

Les libéraux plaideront donc pour une réouverture partielle de l'enseignement le 19, celle des métiers de contact le 26 et une réouverture de l'horeca au 1ᵉʳ mai, ce qui n'est évidemment pas gagné. Un compromis pourrait émerger autour de l'ouverture possible des terrasses à l'occasion du retour des beaux jours. Un débat sur la réactivation du plan plein air ne manquera pas de surgir.

Chez les bleus, on souhaite un débat plus large sur la vie avec le virus dans l'idée que les restrictions aux libertés individuelles ne peuvent s'inscrire dans la normalité alors que d'un point de vue théorique, personne n'est à l'abri, par exemple, d'une nouvelle vague liée à l'apparition d'un nouveau variant d'ici six mois ou un an. Et Bouchez de réclamer une nouvelle fois "des études et de l’objectivation" sur l'efficacité des mesures prises.

Le MR plaide également pour que toute une série de tests de protocoles pour le sport, la culture et l'enseignement soient enfin organisés dans la perspective de retrouver "une vie normale, même avec le virus". Côté francophone, toutes ces procédures sont prêtes, entend-on. Reste à donner le feu vert sanitaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés