interview

"Le prince Laurent a toujours voulu travailler. On l'en a empêché"

©Dieter Telemans

Me Arnauts défend le prince Laurent à qui le gouvernement a décidé d'amputer la dotation. Il s'agit d'une sanction liée à sa présence à une cérémonie pour les 90 ans de l'armée chinoise.

Amputer la dotation du prince Laurent est selon son avocat un geste disproportionné. "Il faut savoir que ces 15% portent tant sur le traitement du Prince que sur les frais de fonctionnement", explique Me Laurent Arnauts sur les ondes de Bel RTL. Pour lui, cette sanction touche donc une grande partie des revenus nets du prince.

©BELGA

Cette réduction s'élève à 47.000 euros sur les quelque 380.000 euros versés annuellement au Prince. Me Arnauts indique que cela va impacter 2/3 des frais liés notamment à l'entretien du bâtiment dans lequel vivent le prince Laurent et sa famille; bâtiment qui lui a été prêté par la donation royale.

Autre point soulevé par l'avocat: l'activité du prince. Ce dernier n'a pas de réelle mission comme sa soeur, la princesse Astrid à la tête des missions économiques. "Le Prince n'était pas demandeur de cette charge. Il a toujours voulu travailler mais on l'en a empêché."

Aujourd'hui, Me Arnauts entend s'expliquer avec les députés, chargés de valider la proposition de sanction du gouvernement. Il souhaite ainsi exposer ses arguments montrant que le gouvernement a "surréagi et est pris dans un engrenage". "Quand il a annoncé des sanctions avec le taux de la sanction, il est difficile de revenir en arrière", déclare l'avocat.

Le Prince est sujet à la critique pour sa présence à une réception pour le 90e anniversaire de la fondation de l'armée chinoise. Une présence, qui selon Me Arnauts n'a rien à voir avec une rencontre avec des dirigeants chinois. "C'était une réception avec 600 personnes à laquelle il y avait beaucoup de représentants belges et européens". Il rappelle aussi les liens qui unissent la Belgique et la Chine, pays où le roi Philippe s'est déjà rendu à six reprises.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content