Publicité
Publicité
Publicité

Le prix des pommes et des poires divisé par 2

L’information fait fortement jaser aux États-Unis. Les fruiticulteurs belges sont lourdement affectés par l’embargo russe. Suite à une suroffre sur le marché européen, ils ne reçoivent plus que la moitié du prix habituel en cette période de récolte pour leurs pommes et leurs poires.