Le roi Philippe n'aurait pas à écourter ses vacances

©BELGA

Le Roi Philippe ne va pas devoir écourter d’un jour ses vacances de Noël pour contresigner une série d’arrêtés royaux urgents. Le Palais affirme que c'était déjà prévu au calendrier.

Les informations publiées par plusieurs journaux vendredi matin selon lesquelles le gouvernement Michel aurait demandé au roi Philippe d'écourter ses vacances en Inde et de rentrer en Belgique un jour plus tôt que prévu sont erronées, affirme le porte-parole du Palais, Pierre-Emmanuel De Bauw.

Selon nos informations initiales, l'exécutif aurait prié le Roi de rentrer au pays le 30 au lieu du 31 décembre afin d'apposer sa signature sur une série d'arrêtés royaux qui doivent être publiés au Moniteur belge avant le 1er janvier.

"Le gouvernement n'a jamais demandé à Philippe de rentrer plus tôt que prévu. Son vol de retour a toujours été planifié le 30", assure Pierre-Emmanuel De Bauw. "Le Roi sait bien qu'il a souvent des textes à signer à cette période de l'année et il l'avait anticipé."

Dans un courrier publié par De Tijd, le Palais demande à la Défense si un avion est disponible dans une fourchette allant du 15 au 31 décembre. "Mais il s'agit uniquement d'une demande initiale datant du début de l'automne. Le retour est prévu le 30 depuis l'annonce du plan de vol", explique le porte-parole.

Le roi Philippe se trouve actuellement en Inde pour quelques jours de vacances en famille. A son retour, il devra notamment signer le texte entérinant l'accord sur les fins de carrière négocié par les partenaires sociaux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés