Publicité

Le sp.a propose de supprimer le Sénat

L'assemblée deviendrait un organe non permanent et serait composée de membres désignés par les parlements régionaux. Elle ne donnerait droit à aucune rémunération.

Ce mardi, soit au premier jour où le Sénat sera complètement réuni, le sp.a va déposer sur la table une proposition de loi afin de réformer définitivement, lors de cette législature, la haute assemblée pour en faire une institution non-permanente, écrit mardi De Standaard.

"La seule chose que nous souhaitons conserver, c'est un organe non-permanent qui se réunit uniquement pour approuver les modifications de la constitution", déclare le chef de groupe Johan Vande Lanotte.

Le sp.a plaide pour la parité au sein du Sénat: 35 sénateurs flamands, 34 francophones et un germanophone. Ces sénateurs seraient désignés par les parlements régionaux et ne seraient pas rémunérés. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés