Publicité
Publicité

Le successeur du Belgica bientôt sur les flots

©BELGA

Enfin un successeur pour le navire de recherches, le Belgica. Après 34 ans de service, il sera vendu ou démantelé pour faire place à un nouveau navire dont la construction sera lancée en 2020. Quel sera son nom? Un concours a été ouvert aux classes de secondaire.

Le futur navire appelé à remplacer l'actuel bateau national de recherches, le Belgica, sera bientôt sur les flots. Le ministre de la Défense, Steven Vandeput, et la secrétaire d'Etat à la Politique scientifique, Zuhal Demir, annoncent la signature d'un contrat avec le Norvégien Rolls Royce Marine AS. Il sera chargé dès octobre 2020 de concevoir le navire.

Le RV Belgica était chargé d'analyser entre autre la qualité de l'eau en mer du nord. Néanmoins, le navire compte 34 années de service et aurait dû être remplacé après 25 ans. Depuis un an et demi, il ne pouvait plus naviguer alors que ses coûts de maintenance ne cessaient de grimper. Un cahier des charges a donc enfin été publié l'an dernier afin de le remplacer.

©BELGA

Le contrat en vue de lui trouver un successeur a été finalisé au début du mois de juin. Le navire sera construit sur le chantier naval espagnol, Freire Shipyard, à Vigo. Et ce sur base des plans élaborés par Rolls Royce Marine AS.

Le projet porte sur un montant de 53,7 millions d'euros. explique Zuhal Demir. "C'est beaucoup d'argent mais un bel investissement nécessaire."

"53,7 millions d'euros. C'est beaucoup d'argent mais un bel investissement nécessaire."
Zuhal Demir
secrétaire d'Etat à la Politique scientifique

Les scientifiques bénéficieront donc:

  • d'un navire plus long (50 mètres plutôt que 70 mètres)
  • d'une surface de laboratoire doublée
  • des appareils scientifiques modernes
  • un moteur silencieux
  • de possibilités de recherches halieutiques

Le nouveau bâtiment aura donc des missions supplémentaires à l'analyse de la qualité de l'eau. Il concentrera ainsi une partie de ses études nationales et internationales à la gestion durable et l'exploitation de la mer du Nord mais aussi à l'enseignement. Il sera en mer quelque 300 jours par an.

L'ancien Belgica a entre-temps été remis en ordre et pourra encore naviguer deux années. "Je suis toutefois heureuse que cette décision ait été prise. Le temps, c'est de l'argent, même dans le domaine scientifique."

Au-delà de 2020, le Belgica sera vraisemblablement vendu ou démantelé. La décision revient au conseil des ministres.

Quant au nom de baptême du nouveau navire, il fait l'objet d'un concours destiné aux classes de 4e secondaire. Les propositions sont attendues jusqu'au 31 janvier 2019 à 16h00 via un formulaire de participation disponible sur le site internet de la politique scientifique fédérale Belspo

Les classes devront réaliser un petit film présentant le nom choisi. La classe gagnante passera une journée à bord du RV Belgica au printemps prochain.

Le Belgica a été remis en ordre pour naviguer deux années supplémentaires ©Bradford University

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés