mon argent

Les Belges ont récupéré 57 millions d'euros de précompte mobilier

©Photo News

En 2020, près de 500.000 Belges ont récupéré 57,2 millions d’euros de précompte mobilier sur les dividendes.

Grâce à l’accord estival conclu en 2017 par le gouvernement Michel, les Belges peuvent, via leur déclaration fiscale, récupérer une partie du précompte mobilier qu’ils ont payé sur les dividendes. Sur les 7,2 millions de déclarations introduites en 2020, 492.426 d’entre elles – soit 6,9% – ont demandé un remboursement. Cela concerne les déclarations dont les cases 1437 et/ou 2437 étaient complétées. Au total, les ménages belges ont ainsi récupéré 57,2 millions d’euros, soit en moyenne 116 euros par ménage.

Ce montant est supérieur à celui de 2019, lorsque les Belges pouvaient pour la première fois récupérer une partie du précompte. Cette année-là, 465.201 ménages belges ont récupéré 41,9 millions d’euros de précompte, soit 90 euros par ménage. Cette augmentation s’explique par le relèvement du seuil d’exonération. En 2019, 640 euros de dividendes étaient exonérés de précompte, contre 800 euros en 2020. Cela signifie que pour l’année de déclaration 2020, les investisseurs pouvaient récupérer un maximum de 240 euros (précompte de 30% sur 800 euros de dividendes). Pour les couples mariés ou cohabitants légaux – qui introduisent une déclaration commune – ce montant est multiplié par deux.

240 euros
Pour l’année de déclaration 2020, les investisseurs pouvaient récupérer un maximum de 240 euros (précompte de 30% sur 800 euros de dividendes).

L’augmentation du nombre de Belges ayant récupéré une partie du précompte révèle une prise de conscience accrue, même si beaucoup de contribuables n’utilisent pas cette possibilité. Par exemple, de nombreux Belges détiennent des actions de coopératives. Les sociétés coopératives Cera et CrelanCo à elles seules comptent respectivement près de 400.000 et 300.000 coopérateurs. Jusqu’en 2017, les dividendes des sociétés coopératives étaient automatiquement exonérés de précompte à hauteur de 190 euros. Depuis 2018, ces actions sont taxées à la source et la récupération se fait via la déclaration fiscale.

Comptes-titres

Les déclarations fiscales de 2020 révèlent également que 154.171 ménages détiennent plus d’un compte-titres. Ce nombre est cependant inférieur de 12% par rapport à celui de 2019, lorsque les Belges ont pour la première fois dû fournir cette information sur leur déclaration fiscale. L’obligation d’enregistrement a peut-être poussé les contribuables belges à clôturer des comptes-titres dormants, ce qui a réduit leur nombre total. Chez BNP Paribas Fortis, on pointe un autre phénomène: "Une explication possible pour cette légère baisse est à trouver dans la fermeture de comptes-titres vides de clients n’investissant que dans des obligations et dont tous les titres sont arrivés à échéance. À cause des taux bas, la vente d’obligations a fortement diminué ces dernières années", explique la banque.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés