Les enseignants flamands plus satisfaits que les francophones

©BELGAIMAGE

L’OCDE publie ce mercredi son rapport sur l’enseignement et autorise un constat assez clair: parmi les pays membres de l’OCDE, la Belgique se trouve souvent en queue de peloton. De la satisfaction au travail à l’innovation, les enseignants belges se trouvent en dessous de la moyenne. Avec une distinction entre les communautés.

Pas satisfaits de leur boulot, les enseignants belges? Selon le dernier rapport de l’OCDE, 69% des enseignants en début de carrière se disent satisfaits en Belgique francophone, contre 76% pour le Nord du Pays. Après 5 ans de carrière, le chiffre augmente et atteint respectivement 74% et 83%. Un constat encourageant, mais qui laisse toutefois la Belgique en dessous de la moyenne des pays membres de l’OCDE.

Le rapport prolonge l’enquête et précise qu’en Flandre, 74% des enseignants ont opté pour la profession comme premier choix de carrière. La moyenne descend à 68% pour le reste de la Belgique. Un indice qui reste ici supérieur à la moyenne générale de l’OCDE (67%). Maintenant, pourquoi avoir choisi ce métier ? Les chiffres se montrent plus réjouissants puisque 86% des professeurs francophones placent le développement des enfants et la contribution à la société comme motivation première. Ils sont 92% à avancer l’argument en Flandre. On apprend également que 96% des enseignants estiment entretenir de bonnes relations avec leurs élèves.

Favoriser l’intégration

Le rapport indique que, dans les pays occidentaux, les activités d’intégration sont peu courantes pour les jeunes enseignants. Pourtant, l’OCDE explique que ces activités contribuent à améliorer la qualité de l’enseignement et la vie au travail. Parmi celles-ci, on peut citer les réunions avec des professeurs plus anciens, la supervision des classes avec des collègues plus âgés ou encore donner cours à plusieurs. La moyenne belge se situe autour des 25%, activités formelles et informelles confondues. Un chiffre légèrement supérieur à la moyenne de l’OCDE (22%). Niveau formation, la Belgique se trouve dans la moyenne, puisque 80% des enseignants belges ont reçu un cursus pour apprendre le métier, contre 86 % au nord du pays. Soit une tendance similaire au 79% de l’OCDE.

Réticent à l’innovation

Les enseignants belges, peu enclins à l’innovation dans les méthodes d’apprentissage ? À en croire le rapport, 6 belges sur 10 estiment que leurs collègues sont ouverts au changement. La tendance serait encore une fois européenne, même si notre pays figure en lanterne rouge (avec le Portugal). Fait particulier pour notre pays: les enseignants plus âgés seraient plus enclins innover que leur collègues en dessous de 30 ans.

L’OCDE a enquêté dans 48 pays et touché près de 8 millions de participants à travers le monde.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect