Publicité
Publicité

Les mesures de soutien ont coûté 24,2 milliards d'euros jusqu'ici

La plus grosse part, soit 14,5 milliards d'euros, est allée aux dépenses sociales, essentiellement pour le chômage temporaire et le droit passerelle.