Les ordinateurs de la police et de la justice bientôt plus vulnérables

©Argus ©Mike Schroeder / argus/Hollan...

Dans deux mois, Microsoft n'asurera plus la maintenance de la sécurité de Windows XP, utilisé dans les ordinateurs de la police fédérale et de la justice.

En avril, les ordinateurs de la police seront plus vulnérables, explique la RTBF. Pourquoi? Microsoft arrêtera, le 8 avril, d'assurer la maintenance de la sécurité du système d'exploitation Windows XP, toujours utilisé dans beaucoup d'ordinateurs. Or, c'est ce système qu'utilisent les ordinateurs de la justice et de la police belge.

Le fait que Microsoft cesse son service ne signifie pas que ces machines ne fonctionneront plus, mais qu'il n'y aura plus de correctifs de sécurité. Les ordinateurs seront donc davantage exposés aux failles informatiques, selon la RTBF. Or, il n'existe actuellement aucune décision du gouvernement allant dans le sens d'un renouvellement du parc informatique de ces services. Et l'inspection des Finances a refusé une demande de la police fédérale pour de nouveaux ordinateurs. 

En avril, les ordinateurs de la police et de la justice seront donc plus sensibles en cas de cyberattaques.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés