Les partenaires sociaux s'accordent pour prolonger les mesures corona

La ministre Muylle recevra les partenaires sociaux ce mardi. ©BELGA

Patrons et syndicats s'entendent pour geler la dégressivité des allocations de chômage jusqu'à la fin 2020. Et tout le monde devrait recevoir son pécule de vacances complet pour 2021.

Les partenaires sociaux ont rendez-vous avec Nathalie Muylle (CD&V), ministre de l'Economie et de l'Emploi, ce mardi matin. Dans leur attaché-case, une liste de mesures qui ont fait l'objet d'un accord au sein du Conseil national du travail (CNT). Ainsi, les jours de chômage temporaire seront assimilés jusqu'à la fin de l'année, tout le monde recevra donc un pécule de vacances complet pour 2021, en ressort-il. Syndicats et employeurs demandent à l'Etat de soutenir les entreprises en difficulté.

Par ailleurs, l'accord prévoit un nouveau gel de la dégressivité des allocations de chômage et d'insertion, et ce jusqu'à la fin de l'année. Vu les difficultés évidentes pour les demandeurs d'emploi sur le marché du travail, le gouvernement avait décidé d'un premier gel, qui a pris fin au mois d'août. "Ce gel est relié à un appel fort aux gouvernements fédéral et régionaux, pour qu’ils organisent des formations, ainsi qu’aux demandeurs d’emploi, pour qu’ils suivent ces formations, l’accent étant mis tout particulièrement sur les formations menant à un métier en pénurie", a réagi le patronat lundi.

"Ce gel est relié à un appel fort aux gouvernements fédéral et régionaux, pour qu’ils organisent des formations, ainsi qu’aux demandeurs d’emploi, pour qu’ils suivent ces formations."
Les organisations patronales

Les syndicats et les employeurs ont également accordé leurs violons pour prolonger le chômage temporaire des employés pour des raisons économiques jusqu'à la fin de l'année prochaine. Le supplément payé par les employeurs passera de 5 à 5,63 euros par jour.

Enfin, le CNT s'est mis d'accord sur le congé parental corona, qui court jusqu'à la fin du mois de septembre. Il est prévu d'éviter tout effet de ce congé sur le passage au crédit-temps ordinaire.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés