Les socialistes mènent des pourparlers en vue de la formation d'un gouvernement

Conner Rousseau, le président du sp.a (photo), et son homologue du PS, Paul Magnette, ont déjà rencontré quatre présidents de parti pour discuter de la formation d'un gouvernement fédéral. ©BELGA

PS et sp.a mènent des discussions exploratoires de formation de gouvernement. Pour Conner Rousseau, le président du s.pa, il faut "passer à la vitesse supérieure".

Le président du sp.a, Conner Rousseau, et son homologue du PS, Paul Magnette, ont entamé des discussions exploratoires avec d'autres présidents de partis en vue de former un nouveau gouvernement fédéral.

Si ces pourparlers sont encore "embryonnaires", l'espoir est un nouveau gouvernement fédéral d'ici la fin septembre. Et ce, car le moment est venu de franchir une étape, entend-on du côté des socialistes flamands.

Ensemble, les deux hommes ont déjà reçu quatre présidents de parti cette semaine, quand quatre autres suivront la prochaine.

Il en va-là des formations qui ont donné leur feu vert en mars pour les pouvoirs spéciaux au gouvernement de Wilmès: N-VA, Groen, Ecolo, CDH, CD&V, DéFI, MR et Open Vld.

N-VA et PS autour de la table

Alors, à ce stade, on ne sait pas à qui le duo a parlé cette semaine ni quel sera l'ordre du jour la semaine prochaine. Par contre, le signal est là: N-VA et PS sont à nouveau ensemble autour de la table.

Il est bon qu'il y ait des discussions. Espérons qu'il en ressorte quelque chose
Jan Jambon
Ministre-président flamand (N-VA)

"Je pense qu'il est bon qu'il y ait des discussions. Espérons qu'il en ressorte quelque chose", a évoqué au sujet de l'initiative socialiste le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) dans "De zevende dag". Indique au passage qu'une refédéralisation des soins de santé "n'est pas sur la table" pour son parti.

Quand socialistes et libéraux doivent constituer le socle du prochain gouvernement fédéral, a indiqué dimanche la présidente de l'Open Vld Gwendolyn Rutten, sur le plateau de VRT Nieuws. "Nous devons réinventer la Violette (couleur de la coalition socialiste-libérale, NDLR) et voir qui nous pouvons attirer avec nous", a-t-elle ajouté.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés