Linkebeek s'allie à Schaerbeek contre le Holding communal

Damien Thiéry. Belga/Doppagne ©BELGA

La commune de Linkebeek va, elle aussi, porter plainte contre le Holding communal pour mauvaise information lors de l’augmentation de capital de 2009.

À son tour, la commune de Linkebeek se jette dans la bagarre. "Je reste persuadé que nous avons été extrêmement mal informés, voire désinformés, lors de l’augmentation de capital", explique le FDF Damien Thiéry, bourgmestre non nommé de Linkebeek. Le collège échevinal de la commune à facilités a décidé d’aller en justice, et de débloquer les fonds nécessaires pour ce faire.

La commune a souscrit, en 2009, à l’augmentation de capital du Holding communal pour 107.000 euros — une augmentation de capital destinée à financer la participation du Holding au premier sauvetage de Dexia, en 2008. Pour l’anecdote, ce point avait alors été adopté à l’unanimité par le conseil communal de Linkebeek. "On nous garantissait 13% sur cette augmentation de capital, rappelle Damien Thiéry. Le receveur communal me disait, si c’est correct, cela vaut la peine: c’est du jamais vu. Et oui, ces 13%, on ne les a jamais vus!" Linkebeek estime ne pas avoir reçu à l’époque une documentation suffisante, qui lui aurait permis de décider en connaissance de cause. Elle va donc réclamer le remboursement de la somme investie.

La manière dont Linkebeek va porter plainte va dépendre de la décision du tribunal de commerce concernant la suspension, ou non, de la procédure civile initiée par Schaerbeek. Une instruction pénale est en effet en cours sur le même dossier, suite à une plainte du député Jean-Marie Dedecker, qui pourrait geler la procédure civile. "Si la procédure civile se poursuit, Linkebeek déposera une requête en intervention volontaire, et se joindra à la procédure civile déjà en cours, explique Olivier Bonhivers, l’avocat qui défend depuis plusieurs mois la commune de Schaerbeek dans ce dossier. Si la procédure civile est suspendue, alors Linkebeek envisagera, avec Schaerbeek, de se constituer partie civile dans la procédure pénale."

Linkebeek sera ainsi la troisième commune à agir en justice. La commune d’Andenne a également introduit sa propre procédure, mais contre les administrateurs du Holding communal, plutôt que contre le Holding lui-même.

D’autres communes sont également venues frapper à la porte de Schaerbeek pour se joindre à sa plainte, mais vu le caractère sensible du dossier, seules Schaerbeek et Linkebeek, deux communes dirigées par un FDF, ont jusqu’ici décidé de travailler ensemble.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés