analyse

Magnette et De Wever ont-ils avancé cette semaine?

Bart De Wever et Jean-Marc Nollet côte à côte, ce n'est pas tous les jours. Ici, c'était lors d'un débat (à couteaux tirés) entre eux organisé par L'Echo et De Tijd en avril 2019, avant les élections législatives. ©Photo News

Paul Magnette et Bart De Wever sont attendus ce samedi au Palais pour faire rapport sur leur projet de gouvernement fédéral. Avec quelles avancées réelles?

La piste verte n'est pas encore enterrée, entend-on ce jeudi dans les coulisses des négociations fédérales. Les cinq partis formant la base du projet de gouvernement fédéral actuellement en discussion (N-VA, PS, sp.a, CD&V et cdH, soit 69 sièges sur les 150 que compte la Chambre) se concerteraient sur la possibilité de pousser plus loin la réflexion avec Ecolo et Groen (21 sièges).

Ce mardi, laissant mijoter les libéraux (MR et Open Vld, 26 sièges ensemble) dont l'approche commune (on y va ensemble ou on n'y va pas) n'est pas au goût de tout le monde, les deux missionnaires royaux Bart De Wever et Paul Magnette ont rencontré les verts pendant près de quatre heures pour leur exposer les contours de leur projet.

Le soir même, les écologistes avaient indiqué qu'ils ne se retrouvaient pas dans la formule envisagée par la N-VA et le PS. "Les options politiques présentées constituent une base pour une formule sans les verts, et non avec eux", résumaient les coprésidents d'Ecolo, Rajae Maouane et Jean-Marc Nollet.

Les deux préformateurs allaient-ils dès lors se tourner à nouveau vers les libéraux? Pas si vite. À ce stade, aucune réunion n'a encore été programmée. "Les cinq se concertent."

Chercherait-on à obtenir du Roi que Bart De Wever et Paul Magnette soient prolongés dans leurs explorations? Ce samedi, les deux présidents de parti ont rendez-vous au Palais...

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés