Marcourt cède à un "filtre" pour les études de médecine

©BELGA

Jean-Claude Marcourt, le ministre de l'Enseignement supérieur, s'est montré ouvert à la mise en place d’un filtre aux études de médecine, mais qui tienne compte des besoins.

Le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt a affiché jeudi sa disposition à prévoir un "filtre" aux études de médecine en Fédération Wallonie-Bruxelles en fonction du cadastre que la ministre fédérale des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block s'est engagée à sortir de façon prioritaire pour étudier les besoins et délimiter les futurs quotas.

L'accord qui semble ainsi se dessiner entre les deux niveaux de pouvoir doit permettre d'octroyer les numéros INAMI aux étudiants en cours de formation. La situation est particulièrement urgente alors que dans certaines facultés, les attestations sont attendues pour lundi prochain au plus tard.

"Sur cette base, et comme le demande la ministre De Block dans son communiqué de presse du 5 décembre, le ministre Marcourt et les recteurs de l'UCL, l'ULB et l'ULg, considèrent qu'il est légitime de mettre à disposition une attestation INAMI pour chaque diplômé en médecine et en sciences dentaire de la cohorte 2015", indique un communiqué publié à la suite d'une rencontre entre le ministre de l'Enseignement et les recteurs francophones.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés