Publicité
epinglé

Mathieu Michel, fantôme digital ou génie disruptif?

©Danny Gys

La non-présence digitale de Mathieu Michel interpelle.

Surprise du chef à plus d’un titre, la nomination de Mathieu Michel comme nouveau secrétaire d’Etat à l’agenda digital et au numérique a étonné tout le monde. "Frère et fils de", il hérite d’une compétence pour laquelle il ne semblait pas tout à fait destiné. Loin de nous l’idée de remettre en doute les capacités du puîné de la famille Michel, mais pour quelqu’un en charge de la destinée numérique du pays on s’attendait à, comment dire, un peu plus de présence en ligne.

Le dernier tweet de Mathieu Michel date… du 28 avril 2015.

Mais peut-être que Twitter n’est pas son réseau favori, après tout rien ne l’oblige à tweeter tous les jours sur son activité de président du Collège provincial du Brabant wallon. Allons voir sur LinkedIn, un réseau plus professionnel qui sera sûrement plus au goût du libéral. Là c’est davantage problématique, on ne parle plus de présence famélique, mais d’un vide puisque Mathieu Michel n’a tout simplement pas de profil LinkedIn. Laissons-lui une dernière chance sans viser trop haut. N’allons pas sur Instagram ou TikTok, cherchons un site internet narrant ses exploits comme tout bon homme politique qui se respecte. Bingo ! Il ne fallait pas enterrer le nouveau secrétaire d’Etat trop vite. Evidemment, l’unique page du site comportant une photo pixelisée de l’intéressé et son nom en très grand peut laisser sur sa faim, mais il faut souligner l’effort. Comme il faut mentionner ses 4.700 amis, tout de même, sur Facebook.

Capture d'écran du site mathieumichel.be

Et si Mathieu Michel nous avait tous dupés ? En 2020, n’est-ce pas celui qui n’est pas ou presque pas actif sur internet qui est le plus disruptif de tous?

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés