Miguel De Bruycker devient le Monsieur Cybersécurité belge

©Dieter Telemans/IMAGEDESK

Le Centre Cybersécurité Belgique dispose enfin d’une direction et pourra bientôt démarrer ses activités sous la houlette d’un grand format.

La Belgique tient enfin son Monsieur Cybersécurité: Miguel De Bruycker a été officiellement nommé à la direction du Centre Cybersécurité Belgique, ultime étape avant la mise en place effective de l’organisme qui coordonnera toute la politique belge en la matière. L’homme est loin d’être un inconnu: Lieutenant-colonel, il dirige depuis plusieurs années la section Cyber & CIS (Communications & Information Systems) Security du service de renseignement militaire (SGRS).

La nomination a d’ailleurs été saluée par le secteur: "sa longue expérience en matière de cybersécurité au sein de la Défense nationale (…) lui permettra de relever avec brio ce nouveau défi", a indiqué la Cyber Security Coalition, qui rassemble les spécialistes belges en la matière.

Favori pour le poste

C’est à lui, notamment, que l’on doit les vagues récentes de recrutement de hackers pour renforcer les rangs de la Défense. Des profils qu’il sait difficiles à séduire, mais dont il semble appréhender la culture et pour lesquels il est prêt à investir.

Un grand format, donc, qui a déjà affirmé à plusieurs reprises l’urgence d’une politique belge coordonnée et ambitieuse en la matière. Multipliant les interviews, Miguel De Bruycker n’est pas avare de formules choc, comme lorsqu’il affirmait récemment dans les colonnes du "Standaard" que "nous sommes en constant état de guerre". Et d’assurer que la Belgique dispose de capacités "cyberoffensives".

L’homme partait d’ailleurs largement favori dans la procédure de sélection, qui a tout de même rameuté une quarantaine de candidats. Il sera épaulé par une directrice adjointe, Phedra Clouner. Moins visible que Miguel De Bruycker, Phedra Clouner a toutefois déjà largement fait ses gammes en matière de gestion de l’information. Surtout, son expérience fait la part belle à l’implantation de programmes et procédures ambitieux au sein même des institutions belges. Elle a ainsi dirigé la mise en place de procédures de gestion de l’information et de collaboration avec le ministère du Budget au SPF Finances, avant de rejoindre le SPF Justice, dont elle est devenue la conseillère en matière de sécurité de l’information. Une carrière d’autant plus impressionnante que Phedra Clouner est initialement diplômée en... Histoire.

Reste désormais à concrètement mettre le Centre en place. Le recrutement des employés est largement réalisé et un budget d’un peu moins d’un million d’euros inscrit au budget 2015. Il y a urgence, d’autant que le gouvernement doit avoir mis en place une série de dispositions européennes (dont l’existence d’une institution de référence), avant la fin de l’année. À noter que ce n’est pas la seule initiative prise par le gouvernement en la matière puisqu’une enveloppe de 8 millions d’euros a été dégagée (et largement dépensée, déjà) pour améliorer les infrastructures critiques de plusieurs services, dont la Sûreté de l’État, qui a enfin pu mettre à niveau un matériel vieillissant. Il reste toutefois du travail pour le versant policier de la lutte contre la cybercrimminalité, la Federal Computer Crime Unit souffrant de façon chronique d’un manque de matériel adapté.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés