Moins de permis de séjour pour les imams?

©ANP

L’arrivée des imams sur notre territoire devrait être plus encadrée selon Theo Francken, en charge de l’Asile et de la Migration. L’examen des demandes de permis de séjour serait renforcé et moins d'autorisations de séjourner en Belgique pourraient être délivrées.

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) veut rendre impossible la délivrance de permis de séjour sur notre territoire aux imams prêchant le salafisme, lit-on lundi dans Le Soir, De Standaard et Het Nieuwsblad.

Ce courant fondamentaliste au sein de l'islam est considéré comme un terreau idéologique du terrorisme islamiste.

Aujourd'hui, la procédure est gérée par la Sûreté de l'Etat, qui doit donner son accord pour la délivrance d'un permis de séjour. "Le problème est que la Sûreté de l'Etat ne connaît souvent pas ces personnes et n'oppose alors aucune objection", explique Theo Francken.

Un possible moratoire

©BELGA

Le secrétaire d'Etat pense maintenant passer par un screening supplémentaire réalisé par l'Ocam (Organe de coordination pour l'analyse de la menace) pour les imams venant de pays comme le Qatar ou l'Arabie saoudite. "Je ne dis pas non plus que nous n'allons plus accepter le moindre imam provenant de ces pays", tempère-t-il toutefois, ajoutant réfléchir à l'idée d'un moratoire.

Theo Francken travaille actuellement à une proposition de loi qu'il soumettra vendredi à l'approbation du conseil des ministres.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés