Monseigneur Léonard condamné pour avoir couvert un abbé pédophile

©BELGA

Monseigneur Léonard va devoir verser un dédommagement de 10.000 euros à Joël Devillet, la victime d'un abbé pédophile. Le plaignant estimait que l'Archevêque avait couvert les faits.

La 20e chambre civile de la cour d'appel de Liège a condamné jeudi Monseigneur Léonard à verser un dédommagement de 10.000 euros à Joël Devillet, la victime d'un abbé pédophile. Le plaignant avait poursuivi l'Archevêque devant la justice civile car il estimait qu'il avait couvert les faits dont il avait été victime.

Joël Devillet avait été violé par l'abbé Hubermont à Aubange (Luxembourg) entre 1987 et 1991, dès ses 14 ans, quand il était enfant de chœur. Il reprochait à Monseigneur Léonard, Evêque de Namur-Luxembourg entre 1991 et 2010, sa passivité dans le cadre du traitement de cette affaire.

A l'issue d'une procédure pénale au tribunal correctionnel d'Arlon contre l'abbé Hubermont, la prescription des faits avait été constatée. Joël Devillet avait saisi le tribunal civil d'Arlon contre l'abbé et avait obtenu réparation de son dommage. En parallèle, une procédure contre Monseigneur Léonard avait été lancée au tribunal civil de Namur. Joël Devillet reprochait à l'Eglise d'avoir étouffé les faits. En novembre 2013, ce tribunal avait débouté Joël Devillet. Sa demande à l'encontre de Monseigneur Léonard avait été déclarée non fondée.

Devant la Cour, Me Marc Kauten avait réclamé qu'André Léonard soit déclaré responsable du dommage causé à Joël Devillet. La cour l'a partiellement suivi en condamnant Monseigneur Léonard à verser un dédommagement de 10.000 euros à Joël Devillet. Les magistrats ont estimé qu'André Léonard n'avait pas réservé le suivi nécessaire à la plainte de Joël Devillet et avait sous-estimé la gravité des faits.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés