Nos restos ont mal passé le cap de l'an 2014

Le secteur horeca rame: il connaît un pic du nombre de faillites. ©Photo News ©Photo News

1.075 entreprises belges ont fait aveu de faillite en janvier. C'est beaucoup, et le secteur horeca souffre particulièrement, avec 200 enseignes qui disparaissent en un seul mois: un record!

Le nombre de faillites en Belgique reste sans conteste très élevé. Mais on va se mettre un peu de baume au coeur en analysant la situation du mois de janvier par rapport à janvier 2013 (qui affichait un record absolu...). On note ici une baisse de 4,36%. Ce sont, le mois écoulé, 1.075 entreprises qui ont mis la clef sous le paillasson.

C'est surtout face au tribunal de Bruxelles que les aveux de faillites ont diminué: une baisse de 30% pour les sociétés qui ont leur siège social dans la région de Bruxelles Capitale, et -15% pour les entreprises installées sur le territoire de Halle Vilvorde, selon Graydon qui communique ces chiffres mensuels. La Wallonie enregistre par contre une augmentation: +5,8%.

Le secteur horeca, par contre, ne connaît rien de cette légère embellie. Il affiche un nombre record de faillites enregistrées en début d'année, avec 200 enseignes qui disparaissent. Alors que les bars et cafés ont plutôt bien vécu en janvier, les restos et autres snacks ont mal passé le cap de 2014. Les firmes actives dans la contruction et dans le petit commerce connaissent aussi une hausse du nombre d'entreprises faillies. (Cliquez sur le graphique pour l'agrandir)

2.195 jobs sont concernés suite à ces faillites, tous secteurs confondus.  Ca ne veut pas dire qu'autant de personnes perdent leur emploi: dans certaines firmes, une partie du personnel est reprise, suite à la poursuite d'une partie des activités. Deux entreprise de plus de 100 travailleurs ont fait faillite: Louis De Poortere (Mouscron) et Delicatesse Catering (Genk).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés