"Notre Mer du Nord a le potentiel de devenir une véritable ferme en mer"

Le secrétaire d'Etat à la Mer du Nord, Philipe De Backer, lance une étude sur un éventuel retour de l'ostréiculture en Belgique. Un test est déjà en cours pour étudier la possibilité de lancer un élevage de moules dans les parcs éoliens offshore.

Les côtes charentaise, vendéenne, normande, ou la Zélande sont connues pour leurs élevages d'huîtres. Et pourquoi pas la côte belge?

Philippe De Backer ©Photo News

Le secrétaire d’Etat à la Mer du Nord, Philippe De Backer (Open Vld), veut en effet réintroduire l'ostréiculture sur nos côtes, 150 ans après leur disparition. Il a ainsi lancé une enquête scientifique afin d'analyser cette possibilité. "Notre Mer du Nord a le potentiel de devenir une véritable ferme en mer."

Depuis le mois de mai, un projet pilote de deux ans a en effet été lancé afin de voir si on peut cultiver des moules entre les parcs éoliens. Ce projet est mené par l'université de Gand et l'Institut flamand pour l'agriculture, la pêche et la recherche alimentaire, en collaboration avec les gestionnaires de parcs éoliens offshore et des partenaires privés, dont Colruyt.

Et donc après les moules pourquoi pas les huîtres?

"Un jour notre Mer du Nord était remplie d’huîtres. Nous savons donc que les conditions sont idéales pour cultiver des huîtres. On pense même qu’à l’heure actuelle il y a encore des huîtres dans la Mer du Nord."

Une équipe scientifique est donc chargée de déterminer où ces huîtres vivent, quelles menaces pèsent sur elles et comment les cultiver dans la Mer du Nord."

Il faut dire que l'interaction entre l'environnement et les mollusques est importante. Ils se nourrissent en effet en filtrant l'eau. Les intoxications, notamment au stade larvaire, dans une eau polluée sont importantes. L'acidification des eaux salines est également un problème. Enfin, la mytiliculture à grande échelle peut aussi avoir un impact sur l'écosystème.

Le projet d'élevage d'huîtres en mer du Nord sera financé par le Fonds de Compensation écologique des parcs éoliens.

Pour rappel, à l'horizon 2020, entre 409 et 433 éoliennes devraient être installées en mer du Nord. Neuf parcs sont autorisés, mais trois uniquement sont opérationnels à ce jour. Il y a donc du potentiel.

Les neufs parcs éoliens tels qu'autorisés ©Document IRSNB

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect