"Nous marchons très clairement dans un champ de mines" (Rudy Demotte)

©BELGA

Geert Bourgeois (N-VA) et Rudy Demotte (PS) ont été nommés par le roi Philippe pour mener les tractations de préformation du futur gouvernement fédéral. Un premier rapport est attendu au début du mois de novembre.

Le Roi a chargé Geert Bourgeois et Rudy Demotte d'une mission de préformation. Ils examineront les bases concrètes en vue de la formation d'un gouvernement fédéral autour de leur parti respectif, et ceci avec les quatre autres partis impliqués dans les discussions. 

Le Roi a donc choisi, comme attendu, un duo réunissant un membre du premier parti de chaque groupe linguistique, soit le PS et la N-VA. Le but: déblayer le terrain et arrondir les angles pour, peut-être, arriver à l'étape de la formation d'un gouvernement. Outre le PS et la N-VA, le CD&V, l'Open Vld, le sp.a et le MR sont conviés à la table des négociations qui seront désormais menées par Geert Bourgeois et Rudy Demotte. 

Il y a des différences entre les deux partis, mais je ne vois pas de crocodiles de notre côté de la frontière linguistique.
Geert Bourgeois
Préformateur N-VA

Les deux hommes succèdent ainsi aux informateurs Johan Vande Lanotte et Didier Reynders qui ont remis lundi leur rapport final au Roi après une mission d'information de plus de quatre mois. 

Un rapport pour le 4 novembre

©Photo News

Le nouveau duo en piste fera rapport au Roi le lundi 4 novembre. Rien ne dit encore s'il s'agira d'un exposé intermédiaire ou d'un rapport final. "Nous allons travailler de manière constructive et faire des pourparlers dans la plus grande discrétion", promet Geert Bourgeois, "l'intention est d'avoir des contacts intenses avec les autres partenaires et de donner la priorité à notre rôle de préformateur". L'élu N-VA ne cache pas que le travail sera difficile: "Il y a des différences entre les deux partis, mais je ne vois pas de crocodiles de notre côté de la frontière linguistique".

Pour Rudy Demotte, "cela ne signifie pas que c'est impossible", le socialiste promet ainsi de "travailler à créer un dialogue entre les deux grandes familles politiques."Nous marchons très clairement dans un champ de mines, mais nous avons l'intention de jouer notre rôle, c'est-à-dire de regarder comment passer à travers ces obstacles et voir si, pour ce pays, il y a possibilité de mettre sur pied les conditions nécessaires à la formation d'un gouvernement", a résumé le socialiste face aux journalistes.

Un gouvernement fédéral d'ici 2020?

Nous nous connaissons depuis longtemps. Nous nous respectons mutuellement et nous ne considérons pas l'autre comme l'ennemi.
Rudy Demotte
Préformateur PS

Côté flamand, plusieurs figures politiques, dont le CD&V Koen Geens (au micro de La Première) et le N-VA Peter De Roover (à la VRT), ont encore estimé ce mardi qu'il est très peu probable qu'un gouvernement fédéral se dessine avant la fin de l'année.

Avant de rentrer dans le vif des négociations, le PS et la N-VA devraient en effet commencer par travailler à rapprocher leurs points de vue, encore très éloignés à ce jour. Le PS reste par ailleurs réticent à envisager une sorte de "suédoise" améliorée, qui reprendrait les membres de la coalition "Michel I" avec un ajout socialiste. Ecolo et Groen disent avoir pris acte de la désignation des préformateurs. Les deux partis, mis hors-jeu lors de la phase finale des travaux menés par Didier Reynders et Johan Vande Lanotte, rappellent aussi qu' ils restent disponibles et que "la formation d'un gouvernement associant la N-VA et le PS n'est pas une fatalité, et qu'il existe des alternatives". 

©Photo News

Rudy Demotte, ancien ministre-président wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), est l'actuel président du parlement de la FWB. Il a aussi été par deux fois ministre au fédéral sous Guy Verhofstadt I et II. Geert Bourgeois, actuellement député européen, est l'ancien ministre-président flamand. L'élu N-VA a aussi occupé deux postes ministériels au sein de l'exécutif flamand.  

Les deux préformateurs se connaissent bien, comme le rappelle Rudy Demotte: "Nous nous connaissons depuis longtemps. Nous nous respectons mutuellement et nous ne considérons pas l'autre comme l'ennemi".

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés