Publicité
Publicité

"Osons un impôt des sociétés France- Allemagne-Benelux"

Le ministre des Finances, Didier Reynders, veut profiter de la crise pour avancer dans l’intégration européenne. Lors d'un entretien accordé à L'Echo, il est détendu et aborde le long terme, même s’il a le sentiment que la situation est au moins aussi grave qu’en 2008.