Pas de libéraux pour l'instant

Didier Reynders est parti pour Washington. Le Roi n'est donc pas près de consulter le MR.

Le vice-premier ministre et ministre des Finances, Didier Reynders, s'est envolé ce jeudi midi pour Washington où il participera aux réunions d'automne du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale. Sa présence se justifie d'autant plus que la Belgique assure actuellement la présidence de l'Union européenne.

Didier Reynders reviendra en Belgique dimanche. Cette absence confirme à ce stade que les libéraux ne seront pas invités au Palais dans les prochaines heures.

Le roi a repris ses consultations jeudi à 11 heures. Il a commencé avec la présidente du cdH Joëlle Milquet. Il verra ensuite les présidents des partis écologistes, Jean-Michel Javaux (Ecolo) et Wouter Van Besien (Groen!).

Hier, Albert II a reçu dans l'ordre les présidents de la N-VA, du PS, du CD&V et du sp.a. Après sa rencontre avec les 7 partis en discussion pour la majorité fédérale, le Roi pourrait reprendre une nouvelle initiative. Mais d'après La Libre Belgique, le souverain ne va pas recevoir ni le MR ni l'Open VLD.

Malgré les appels du pied de la N-VA, les libéraux ne sont pas invités à s'exprimer. Mercredi soir encore, Sigfried Bracke, un des nouveaux membres influents de la N-VA, disait qu'une réforme de l'Etat serait atteignable avec le trio N-VA, Open VLD et CD&V. Le président de l'Open VLD a répondu "qu'il ne s'agissait pas de savoir qui allait faire partie du gouvernement, mais bien de quoi on allait s'occuper". Il a rajouté ce matin à la VRT radio que "la N-VA ne semble plus savoir ce qu'elle veut. Elle veut tout recommencer. Elle se dit disponible alors qu'elle est le grand vainqueur des élections. C'est donc à elle de reprenne les choses en main".

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés