Publicité

Pas de sanction européenne pour le budget belge

©EPA

La Belgique évite des mesures disciplinaires de l'Union européenne après avoir mis en oeuvre des réformes structurelles pour réduire ses déficits.

Le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, a annoncé qu'il n'y aurait pas d'ouverture de procédure pour déficit excessif envers la Belgique, en dépit d'un dépassement de la norme de 3%.

La Belgique était de nouveau dans le collimateur six mois après être sortie d'une procédure en déficit excessif. "Pour le moment", il n'y a pas lieu d'ouvrir une nouvelle procédure en infraction, selon la Commission.

La Commission européenne a également annoncé qu'elle réévaluerait en mai la situation de la France, qui doit accroître ses efforts d'ici là, et a proposé de repousser à 2017 l'obligation de ramener son déficit public à 3% du produit intérieur brut.

Valdis Dombrovskis a ajouté que la Commission demandait à la France d'effectuer un effort de redressement budgétaire cette année équivalent à 0,5 point de PIB, alors qu'elle n'en prévoit pour l'instant que 0,3, ce qui impose au pays des efforts supplémentaires.

Si la France ne fait pas ces efforts, la procédure pour déficit excessif pourrait démarrer, a-t-il poursuivi. La France prévoit pour l'instant de réduire son déficit public à 4,1% du PIB fin 2015, après 4,4% estimé pour l'instant pour 2014, un chiffre qui devrait finalement être un peu meilleur.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés