Pension minimale et congé de paternité augmentés pour les indépendants

©Â© Syda Productions

Le Conseil des ministres a validé deux mesures importantes pour les indépendants: l’augmentation de leur pension minimale et de leur congé de paternité et de naissance.

Dès le 1er janvier 2021, les travailleurs indépendants verront leur pension minimale (pour ceux qui terminent leur carrière) et leur congé de paternité et de naissance (pour ceux un peu plus jeunes) augmentés.

Le Conseil des ministres a validé ce vendredi ces deux mesures, déposées par le ministre de tutelle David Clarinval (MR) dans le cadre de la loi-programme de fin d'année, qui va désormais être déposée au Parlement en vue d'une adoption avant la fin 2020.

1. La pension minimale

Leur pension minimale sera augmentée de 2,65% au 1er janvier. En chiffres réels, cela veut dire que le montant minimum pour une carrière complète passera en brut de 1.291,69 euros à 1.325,92 euros pour un isolé et de 1.614,10 euros à 1.656,88 euros pour un "chef de ménage". Ces montants continueront à augmenter graduellement d’ici la fin de législature, pour atteindre un différentiel total de 11% en 2024.

2. Le congé de paternité et de naissance

Le congé de paternité et de naissance des travailleurs indépendants passera, dès le mois de janvier, de 10 jours (ou 20 demi-jours) à 15 jours (ou 30 demi-jours). En janvier 2023, ces 15 jours seront de nouveau revus à la hausse, pour être cette fois amenés à 20 jours (ou 40 demi-jours).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés