Bulles de 10, cinémas, événements: voici les annonces attendues

Le CNS s'apprête à faire de nouvelles annonces mercredi. Les piscines devraient rouvrir, sous de strictes conditions dès le 1er juillet. ©Jörg Carstensen/dpa

En route pour la phase 4 du déconfinement! Le Conseil national de sécurité s'apprête à annoncer ce mercredi un nouvel assouplissement des mesures prises pour lutter contre le coronavirus, mais aussi à rappeler certaines règles essentielles.

C'est presque devenu une habitude... Un Conseil national de sécurité (CNS) se réunira demain pour évaluer le déconfinement et préparer l'entrée dans sa quatrième phase. Des assouplissements de mesures, à partir du 1er juillet, devraient y être annoncés. Après les rassemblements sauvages constatés le weekend dernier à Bruxelles, une mise en garde et un rappel ferme de certaines règles sont aussi à prévoir.

Casinos et salles de réception

Les exploitants des casinos et des salles de réception trépignent. Pourront-ils enfin rouvrir sous conditions le 1er juillet? La Première ministre Sophie Wilmès, flanquée des ministres-présidents régionaux, a en tout cas prévu d'aborder leur sort ce mercredi dès 09h00. Idem pour les responsables des parcs d'attraction, des piscines, centres de bien-être et des plaines de jeux couvertes, qui espèrent bien pouvoir accueillir des visiteurs dès la semaine prochaine.

Si les réouvertures de ces lieux devaient être confirmées, elles seront bien entendu toujours assorties de règles sanitaires strictes. Dans les salles de réception, l'affluence sera probablement limitée à 50 personnes. Des protocoles particuliers sont aussi à l'étude pour les vestiaires et les douches dans les piscines, tout comme pour garantir la sécurité dans les parcs d'attractions.

Cinéma et événements

200
Personnes
La jauge dans les salles de cinéma et pour les représentations culturelles sera limitée à 200 personnes.

Autre reprise attendue, celle des projections dans les cinémas. Les salles obscures ne devraient toutefois pas accueillir plus de 200 visiteurs dans un premier temps. Pour le redémarrage des activités culturelles et les services religieux, une jauge de 200 personnes devrait aussi être de mise. Pour les boîtes de nuit, par contre, toujours pas d'éclaircie en vue. Leur réouverture attendra...

Les événements de masse, tels que les festivals, resteront bien interdits jusqu'au 31 août. Pour ceux de taille moindre, un outil d'évaluation en ligne devrait être créé. L'idée serait d'indiquer aux organisateurs s'ils peuvent ou non tenir un événement, et si oui, sous quelles conditions.

Touché de plein fouet, le secteur événementiel attend avec impatience les nouvelles annonces du CNS. Au cours des trois derniers mois, pas moins de trois entreprises sur dix actives dans ce domaine ont dû licencier du personnel. Dans les six mois à venir, ce sont même 60% des acteurs qui s'attendent à devoir se séparer de personnel, d'après une enquête de la haute école Karel De Grote.

Camps de jeunesse et marchés

50
Enfants
Dans les camps de jeunesse et les stages sportifs, le nombre de jeunes sera limité à 50.

Les camps de jeunesse et les stages d'été reprendront, comme annoncé précédemment, dès le 1er juillet. Alors que des demandes du secteur et des pétitions circulent pour réclamer un élargissement du nombre de jeunes autorisés à y participer, le CNS n'envisage pas de revenir sur sa décision précédente. Bref: le nombre de 50 enfants par camps ou stages restera en vigueur.

Du côté des marchés, le nombre de 50 étals autorisés devrait être assoupli par contre. La volonté de donner un peu plus de lest aux marchands ambulants a été clairement exprimée ces derniers jours par le ministre Denis Ducarme.

Bulle des 10

Alors que la situation épidémiologique semble sous contrôle, le gouvernement pourrait à nouveau élargir la bulle des 10 personnes. La volonté politique pour ce faire semble présente, mais les experts pourraient bien la refroidir, compte tenu des rassemblements sauvages observés à Bruxelles la semaine dernière, mais aussi de la recrudescence de l'épidémie observée chez nos voisins allemands.

"Il ne faut pas s'attendre à une explosion de la bulle", a d'ailleurs prévenu mercredi matin le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS).

Rentrée scolaire 

Quelle forme prendra la rentrée scolaire 2020? Les acteurs de l'enseignement francophones, conseillés par les experts, ont élaboré quatre scénarios en fonction de l'épidémie. Ceux-ci seront examinés ce mercredi et éventuellement approuvés par le CNS. Dans les grandes lignes, il est prévu que les élèves de maternelle et de primaire retrouvent les bancs de l'école à temps plein quelle que soit la situation épidémiologique.

Pour les élèves de secondaire, ce sera plus complexe. Les jeunes seront attendus à temps plein, 4 jours par semaine ou en alternance en fonction de l'évolution de la situation sanitaire. Les modalités n'ont toutefois pas encore été détaillées. S'il valide ces scénarios, le CNS sera chargé de déterminer celui qu'il conviendra d'appliquer en septembre.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés