Publicité
Publicité

Philippe aurait-il dû être Roi en décembre?

Albert II aurait-il voulu que Philippe lui succède en décembre? Ce plan n'aurait pu aboutir à cause de la crise politique belge. Mais le Palais dément.

Une rumeur circule depuis quelques jours à la rue de la loi autour d'un scénario concernant la succession du Roi Albert (76 ans) par le prince Philippe à la fin de la présidence belge de l'Union européenne. L'information émanerait de cercles libéraux francophones, mais n'est pas encore confirmée, écrit le "Laatste Nieuws" ce mardi.

Tant le premier ministre et le porte-parole du Palais que les ténors libéraux comme Didier Reynders et autres personnalités bien informées disent ne rien savoir.

Selon le scénario, le Roi aurait voulu que son fils lui succède en décembre, mais le plan aurait avorté à cause de la nouvelle crise politique que connaît la Belgique depuis avril. Le roi aurait voulu profiter de l'atmosphère positive générée par la présidence belge de l'Union européenne pour abdiquer.

Tout a été annulé quand Alexander De Croo a fait sortir son parti du gouvernement Leterme.

Le Palais a néanmoins démenti cette rumeur. La succession du Roi Albert II par son fils le prince Philippe à la fin de la présidence de l'Union européenne, n'est absolument pas à l'ordre du jour, a indiqué mardi Pierre-Emmanuel de Bauw, porte-parole du Palais, contacté par l'agence Belga.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés