Pour le CD&V, Di Rupo doit se mouiller

Le président du CD&V, Wouter Beke, estime que Di Rupo s’implique trop peu dans les négociations en cours et que le PS doit poser un geste significatif. Si le président du premier parti de Wallonie veut devenir Premier ministre, il doit se mouiller davantage, estime-t-il.

Dans les colonnes du Morgen, Wouter Beke, président du CD&V, estime que " quiconque aspire à devenir Premier ministre de livrer doit s’asseoir dans le cockpit et travailler à un accord politique ".

C'est ce samedi qu'expire la deadline pour les candidats à la présidence du CD&V. A cette occasion, Wouter Beke a donné une série d’entretiens dans les journaux flamands.

Au Morgen, Beke estime encore que le PS doit poser un geste significatif dans les négociations : " si le PS vient avec une nouvelle proposition, le parti doit recevoir une chance. Mais pour le moment, difficile de savoir ce qu’on peut attendre des socialistes francophones ".

Alors que le CD&V doit se choisir un nouveau président, Beke attaque encore : " Cela fait deux mois que je n’ai ni vu ni entendu Di Rupo ...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés