Préavis de grève à la police

©Photo News

Les syndicats CSC et ACV déposent un préavis de grève à la police. Cette décision a été prise après la confirmation de la suppression du crédit maladie pour les fonctionnaires lors d'une réunion avec le ministre de l'Intérieur Jan Jambon.

Le syndicat chrétien CSC Services publics et son pendant flamand ACV Openbare Diensten déposeront un préavis de grève à la police en fin de semaine. L'annonce a été faite à l'issue d'une réunion avec le ministre de l'Intérieur Jan Jambon où la suppression du crédit maladie pour les fonctionnaires a été confirmée.

"Ce n'est que la goutte d'eau qui fait déborder le vase."
Joery Dehaes
Syndicat ACV

"Nous avons demandé s'il ne pouvait pas y avoir d'exception pour la police, en raison des spécificités liées à notre profession. Mais le ministre ne veut rien entendre", détaille ainsi Joery Dehaes du syndicat ACV Politie. "Nous allons donc soumettre un préavis de grève à la fin de cette semaine." Les syndicats chrétiens pensent qu'ils seront soutenus par d'autres organisations syndicales.

"Pressés comme des citrons"

A l'origine de la grogne, une décision du gouvernement fédéral en juillet dernier de réformer le régime maladie des fonctionnaires. Le système de 21 jours d'arrêt maladie par an doit être aboli d'ici la fin de l'année. Mais ce n'est pas la seule raison de la colère syndicale. Joery Dehaes souligne également le manque de personnel au sein de la police. "Ce n'est que la goutte d'eau qui fait déborder le vase", ajoute-t-il. "Le personnel doit travailler plus dur mais son statut est de plus en plus attaqué. Les policiers sont pressés comme des citrons."   

Avec le dépôt du préavis de grève, des actions syndicales seront possibles dans la deuxième moitié du mois de septembre au sein des polices fédérale et locale.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content