Près d'un million d'indépendants affiliés à l'Inasti en 2012

(© Villalon Richard) ©IMAGEGLOBE

Le nombre d'indépendants affiliés à l'Inasti est en hausse constante (+2% en 2012). Le secteur des professions libérales a le vent en poupe. On constate également une augmentation du nombre de pensionnés poursuivant une activité de travailleurs indépendants.

Le nombre d'indépendants affiliés à l'Institut national d'assurances sociales (Inasti) augmente d'année en année. Ils étaient près d'un million (653.439 hommes et 335.128 femmes) en 2012, soit une augmentation de 1,93% par rapport à 2011, selon le rapport annuel 2012 de l'Inasti.

Les titulaires d'activités principales sont en légère progression (+1,09%, à 683.519) tout comme le nombre de travailleurs indépendants à titre complémentaire (226.153 contre 219.369 en 2011), principalement du côté des femmes (+5,93%).

Sur le nombre total des 988.567 affiliés à l'Inasti, quelque 609.000 se situent en Flandre, 269.000 en Région wallonne (excepté la Communauté germanophone qui compte 6.512 affiliés) et 94.000 en Région de Bruxelles-capitale.

Le secteur des professions libérales continue son expansion (+4,89%, à 263.749) ainsi que celui de l'industrie (+2,75%, à 215.155) et, dans une moindre mesure, celui des services (+1,17%, à 79.118). Le secteur du commerce est le mieux représenté mais enregistre une légère diminution du nombre d'affiliés (-0,24%, à 337.360).

Hausse des pensionnés actifs

Dans le régime des travailleurs indépendants, le nombre de pensionnés est passé de 494.173 en 2011 à 501.378 en 2012, comptant principalement les personnes qui bénéficient d'une pension "mixte" comme travailleur indépendant et travailleur salarié. Le nombre de pensionnés qui poursuivent une activité de travailleur indépendant est par ailleurs en hausse constante (+6,07%, à 78.895).

Fin 2012, l'Institut comptait 99.511 travailleurs indépendants et aidants affiliés de nationalité étrangère (+6,24 %), les Néerlandais, Français et Roumains étant les plus fortement représentés. Ces derniers enregistrent la plus forte progression (de 12.096 en 2011 à 15.189 en 2012).

Enfin, la moyenne des revenus de référence 2009 (servant au calcul des cotisations 2012) s'est élevée à 20.492,75 euros, soit une diminution de 4,42%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés