Probable prolongation pour Paul Magnette

Paul Magnette a eu des entretiens bilatéraux avec des familles politiques (socialistes, écologistes et libérales) ou des partis pris isolément, N-VA, DéFI, cdH et CD&V. ©Tim Dirven

Paul Magnette est attendu chez le Roi à 15h pour une probable prolongation de son mandat d'informateur. Mais a-t-il avancé?

L'informateur Paul Magnette est attendu ce lundi à 15h chez le Roi pour lui faire un premier rapport de sa mission. Selon plusieurs sources, celle-ci devrait être prolongée. Lors de sa précédente conférence de presse, lundi dernier, le socialiste s'est dit disponible pour poursuivre sa mission au-delà de ce 18 novembre si des progrès suffisants étaient réalisés et que le Roi lui en faisait la demande.

A 17h, il tiendra une conférence de presse lundi à 17h à la Chambre, suivie d'une courte séance de questions-réponses.

Pour rappel, le chef de l'État a désigné, le 5 novembre, le président du PS pour mener un nouveau tour d'information en vue de former un gouvernement fédéral après l'échec des préformateurs Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA).

La méthode de Magnette

Le socialiste a pris sa mission en étendant la liste des partis consultés. Les informateurs précédents, Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (sp.a), avaient progressivement réduit leurs discussions à six partis (socialistes, libéraux, CD&V et N-VA). Les préformateurs avaient consulté les écologistes en plus des six partis. Paul Magnette a, quant à lui, entretenu des contacts avec dix partis: il a ajouté DéFI et le cdH à sa liste.

L'informateur Magnette essaie de trouver des convergences entre les différents partis sur un nombre restreint de thèmes, en essayant d'abord d'identifier des objectifs communs et les moyens pour y parvenir. Dans ce contexte, l'institutionnel n'est pas un thème en soi, mais il est présent de manière "transversale".

L'informateur a eu des entretiens bilatéraux avec des familles politiques (socialistes, écologistes et libérales) ou des partis pris isolément, N-VA, DéFI, cdH et CD&V. Malgré le retour du cdH dans le jeu, il ne forme pas (encore) une famille démocrate-chrétienne avec le CD&V.

Quid du budget?

Paul Magnette a aussi rencontré, jeudi dernier, le commissaire européen aux Affaires économiques et financières Pierre Moscovici. Les deux hommes ont discuté de l'évolution des règles budgétaires européennes, à la lumière des besoins d'investissements et des difficultés budgétaires, a brièvement rapporté l'informateur royal. Rappelons que la Commission a récemment signalé à la Belgique qu'elle verrait son déficit public se creuser fortement dans les trois prochaines années si rien ne bougeait. 


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect