Quatre nouveaux présidents au sommet de l'administration

Le gouvernement De Croo a encore des dizaines de nominations à effectuer au sein de l'administration fédérale. ©Photo News

Le gouvernement fédéral devrait remplacer, ce vendredi, les intérimaires qui dirigent actuellement les Services publics Économie, Intérieur, Sécurité sociale et Bosa.

La très longue période d'affaires courantes qu'a connue le niveau fédéral a eu pour effet de gonfler spectaculairement son arriéré en matière de nominations. L'Echo l'a déjà évoqué, de nombreux postes (175 au minimum) sont à pourvoir dans nombre d'institutions stratégiques comme à la SNCB, la Loterie nationale, dans les institutions culturelles fédérales ou encore chez Skeyes. C'est également le cas au plus haut niveau de la fonction publique fédérale.

Ce vendredi, le gouvernement d'Alexander De Croo devrait se pencher sur le sort de quatre présidences du Service public fédéral (SPF). Et non des moindres. Il s'agit de mettre un terme à des situations transitoires au sommet du SPF Sécurité sociale, du SPF Économie, du SPF Intérieur et du SPF Stratégie et Appui (BOSA) qui gère entre autres les ressources humaines de l'administration et les services informatiques.

Petra De Sutter (Groen), ministre de la Fonction publique n'a pas souhaité commenter l'information, mais L'Echo a pu recouper les quatre noms qui seront soumis à l'approbation du Conseil des ministres vendredi. Peter Samyn est par exemple proposé pour se succéder à lui-même (il est actuellement ad interim) à la présidence du Comité de direction du SPF Sécurité sociale.

Equilibres

Pour les autres, le changement est au rendez-vous. La présidence du SPF Economie est promise à une femme, Séverine Waterbley. Elle est actuellement à la tête de la direction générale de la Réglementation économique du même SPF. Elle doit succéder à Régis Massant, président ad interim. Du côté de BOSA, c'est Nicolas Waeyanert qui devrait prendre la présidence. Il est actuellement directeur général de la Direction générale statistique du SPF Économie. Il remplacera Ben Smeets, en poste ad interim.

Le gouvernement fédéral planche sur une nouvelle méthodologie à adopter pour remplir les nombreux mandats vacants.

La présidence du comité de direction du SPF Intérieur est également assurée ad interim. Par Freddy Roosemont, directeur général de l'Office des Étrangers. Il devrait rapidement être remplacé. Un nom circule, celui de Laura Szabo, actuellement à la tête de la direction générale Sécurité civile. Tout cela sous réserve du Conseil des ministres de vendredi.

Ces nominations interviennent après sélection par le Selor et en fonction d'équilibres de genre et de régime linguistique. Le gouvernement fédéral planche par ailleurs depuis plusieurs semaines sur une nouvelle méthodologie à adopter pour remplir les nombreux mandats vacants de la sphère publique fédérale. Avec l'ambition d'y assurer une plus grande parité, voire de revoir certains dispositifs de rémunération.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés