Que l'étape N-VA ne dure pas

La N-VA est le premier parti de Flandre et de Belgique. Il n’y a donc a priori aucune raison objective de ne pas lui confier une mission de premier plan pour tenter de former un gouvernement.

Si le Palais royal – et donc les autres partis – hésite tant à franchir le pas, c’est bien sûr parce qu’il s’attend à ce que Bart De Wever profite de la situation pour dégrader encore l’image d’une Belgique fédérale de moins en moins gouvernable. Et qu’il forme un front flamand rejetant le blocage sur les francophones et le PS en particulier. Bref qu’il accentue ce sentiment généralisé d’immobilisme, divise davantage la classe politique et rende la situation encore plus inextricable. Malgré ces craintes, huit mois après les élections, on en vient à se demander pourquoi on n’est pas passé plus tôt par cette case N-VA, puisque c’est un impératif du CD&V. L’impossibilité d’un axe PS-N-VA est connue depuis l’échec du tandem Demotte-Bourgeois. Et Paul Magnette a eu sa chance.

La N-VA n’a pas plus de partenaires qu’en décembre. Le PS non plus.

La mission Bouchez-Coens avait démarré dans l’idée, surtout francophone, que le CD&V allait finir par se distancier des nationalistes pour soutenir une alliance entre socialistes, libéraux et écologistes. Ce n’est pas arrivé, ce qui a relancé d’infertiles discussions entre PS et N-VA. Malgré une volonté apparente de gouverner, Bart De Wever et consorts n’ont pas plus de partenaires qu’en décembre. Le PS non plus.

Dans ces conditions, Bart De Wever n’a pas 36 options. Il peut jouer l’enlisement en tentant de maintenir des semaines durant l’illusion d’une possibilité avec le PS, conduire le CD&V à monter dans un attelage hors N-VA ou enfin tenter de scotcher davantage le CD&V et diriger le pays vers des élections anticipées. Ce dilemme entre les deux dernières options, c’est chez les chrétiens-démocrates qu’il se trouve. Au CD&V de trancher et, le cas échéant, revêtir le costume de (pré)formateur, puisque malgré son intransigeance, il a l’ambition du 16. Si la N-VA peut l’amener à ce moment de vérité, qu’elle y aille. Mais qu’on exige d’elle des résultats rapides. S’il y a bien une chose qui met tout le monde d’accord, c’est qu’on a suffisamment attendu.

Lire également

Echo Connect