edito

Quel cadeau de Noël pour la Belgique?

Rédacteur en chef adjoint

Ouf ! Les commerces peuvent rouvrir, moyennant certaines mesures de sécurité. Vous voulez offrir un cadeau à la Belgique ? Un bon livre sur le numérique !

Le calendrier de l’Avent se précise. Citoyens, commerçants, consommateurs, votre vie ne reprendra pas totalement ses droits, mais une petite lumière s’est allumée, comme l’étoile des Rois mages, dans notre obscurité sanitaire. Certains pourront se retrouver dans la chaleur du foyer familial (pas trop nombreux), s’embrasser (à distance), échanger leurs cadeaux (achetés en solo et en quatrième vitesse).

Si cette dernière activité, si chère à nos réjouissances de fin d’année, peut se faire, ce sera grâce à la réouverture sous contrôle des commerces non-essentiels la semaine prochaine. Mais c’est grâce aussi à l’e-commerce, seule fenêtre accessible jusqu’il y a peu pour connecter clients et vendeurs. Or, la séquence que nous venons de vivre illustre par l’extrême combien notre pays est encore mal numérisé.

Passons outre les déboires de bpost, et de son flanc logistique débordé par un tsunami de colis commandés sur internet. Cet engorgement doit avant tout nous montrer l’horizon du paysage numérique à venir. Car, comme le disait l’OCDE le mois passé, ces nouveaux comportements "sont appelés à s’installer sur le long terme". Mais, continue l’organisation, "les fractures numériques persistantes impliquent que tout le monde n’a pas pu y participer".

Les commerces qui ont au mieux traversé ces dernières semaines sont ceux qui offraient un portail internet attrayant, visible, simple.

Les commerces qui ont au mieux traversé ces dernières semaines sont en effet ceux qui offraient un portail internet attrayant, visible, simple. Restées ouvertes, certaines librairies, par exemple, ont pu compléter avantageusement leur achalandage en virtuel. Certes les plus grands concurrents restent les plateformes multiproduits comme Amazon ou bol.com. Seul un achat sur quatre a lieu directement sur la boutique en ligne du commerçant, selon la fédération Comeos. Mais les plus dégourdis d’entre eux ont pu tirer leur épingle du jeu.

Les lacunes numériques en Belgique ne se limitent pas aux commerces. La crise, ici aussi, est venue durement nous le rappeler. On a vu à quel point il a été difficile de rassembler des données hospitalières fiables, d’organiser la récolte des résultats des tests Covid.

Dans l’enseignement, la mise en route a été tout aussi fastidieuse pour un résultat qu’on ne peut considérer comme optimal. Enfin, l’Agence du numérique nous l’a encore rappelé cette semaine : en 2020, nos entreprises n’ont pas encore pris le tournant numérique. Près d’un tiers d’entre elles en Wallonie sont toujours en situation de "fracture numérique".

S’il nous fallait acheter un cadeau de Noël à la Belgique, ce serait un guide numérique. Et comme bonne résolution 2021, celle de l’appliquer au plus vite.

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés