Salaires: réduire le poids de l'ancienneté

©Hollandse Hoogte

Le gouvernement voudrait un nouveau modèle de carrière dans lequel les travailleurs percevraient un salaire correspondant davantage à leurs compétences et productivité, plutôt qu'une progression très liée à l'ancienneté. L'Open Vld a planché sur une proposition de loi.

L'Open Vld a l'intention de déposer après les vacances une proposition de loi visant à diminuer le poids de l'ancienneté dans la constitution du salaire. Les libéraux flamands mettent ainsi la pression sur les partenaires sociaux et le ministre de l'Emploi Kris Peeters, selon Het Laatste Nieuws et De Morgen.

"Nous proposons aux partenaires sociaux de ne plus conclure de conventions collectives de travail (CCT) dans lesquelles l'évolution du salaire est uniquement liée au nombre d'années de service" (Egbert Lachaert, député)

Cette proposition se situe dans la ligne de l'accord de gouvernement qui stipule que sera introduit un nouveau modèle de carrière dans lequel les travailleurs percevront un salaire correspondant mieux à leurs compétences et productivité, plutôt qu'une rémunération augmentant de façon plus linéaire avec l'ancienneté.

Le cabinet Peeters a réagi en disant que "l'Open Vld a le droit de faire des propositions allant dans l'esprit de l'accord de gouvernement mais c'est évidemment le ministre de l'Emploi qui a la main". "Nous n'avons pas encore fixé de timing mais cela doit se faire en concertation avec les partenaires sociaux".

"C'est une proposition étrange", affirme Patrick Wirix, porte-parole du syndicat chrétien flamand ACV. "Cette diminution du poids de l'ancienneté est une évolution qui est déjà à l'oeuvre dans les entreprises. Mais que le politique se mette à décider ce qui peut ou ne peut pas figurer dans les CCT, c'est du jamais vu".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés