Publicité

Steven Vandeput "consterné" par les faux mails du sp.a

©Photo News

Le ministre de la Défense revient sur l'affaire des faux mails brandis par le sp.a pour tenter de le pousser vers la sortie. Et défend l'achat de nouveau avions de combat.

"Je suis consterné par toute cette affaire. En tant que père, j'essaie d'apprendre à mes enfants de 13 et 15 ans que le mensonge est quelque chose de très moche.Ensuite, il est difficile d'expliquer que d'autres essaient de me toucher avec des inventions."

Dans une interview à nos collègues du Tijd, le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) est revenu sur la récente tempête politique entrainée par les faux e-mails brandis par le sp.a pour tenter de le faire démissionner. Le président du parti socialiste flamand John Crombez avait exhibé ces mails il y a quelques jours, y voyant la preuve que le ministre de la Défense Steven Vandeput avait menti devant le Parlement sur la durée de vie des F-16.

"Ils ont essayé de créer une image différente de la réalité.
Steven Vandeput
Ministre de la Défense

Mais il s'est avéré que certains de ces mails avaient très probablement trafiqués. John Crombez "a d'abord expliqué qu'il connaissait la source qui lui avait donné les mails. Qu'elle était 100 pour cent fiable. Plus tard, il a dû admettre qu'il ne connaissait pas cette source" s'est indigné le ministre de la Défense. "Ils ont essayé de créer une image différente de la réalité. Et ils ont cherché ensuite par tous les moyens possibles de confirmer cette image".

Dans cette interview, Steven Vandeput revient par ailleurs sur la nécessité d'acheter de nouveaux avions de combat. "Le monde autour de nous n'est pas devenu plus sûr. Tout bouge à nos frontières. Regardez comment les Russes se préparent. Regardez ce qui se passe au Moyen-Orient et en Afrique" souligne-t-il. À cause de tous ces événements, tout le monde en Europe a réalisé que si nous voulons maintenir la paix sur notre continent, nous devons aussi être capables de nous défendre. Et c'est pourquoi nous devons investir dans la défense. La question est de savoir comment. Nos partenaires de l'OTAN apprécient notre capacité de combat aérien. On sait que chaque pays a des avions de chasse, mais il y a peu de pays européens qui peuvent jouer à un tel niveau. Nous pouvons le faire et nous devons  garder cette compétence", selon lui.

Les militaires du programme ACCap (Air Combat Capability), qui vise à acquérir 34 nouveaux avions de combat afin de remplacer les 54 avions F-16 MLU encore en service, ont terminé leurs évaluations. Rien n'a filtré jusqu'ici sur ce document, que le cabinet de la Défense devra présenter au gouvernement. Une décision est attendue avant sommet de l'Otan qui aura lieu les 11 et 12 juillet à Bruxelles, mais Steven Vandeput semble ne pas faire une fixation sur cette échéance.

Les Etats-Unis demandent de longue date à la Belgique de revoir à la hausse ses dépenses en défense, alors que le pays est un des membres de l'OTAN qui réserve le moins de son PIB à la défense (0,9%).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés