Tamellini prend le relais de Goblet

©BELGA

Jean-François Tamellini, secrétaire fédéral de la FGTB, va remplacer Marc Goblet, actuellement en incapacité de travail pour raison médicale.

Ces derniers mois, Marc Goblet a eu quelques problèmes d’extinction de voix et a perdu du poids. Les rumeurs sur son état de santé allaient bon train. Ce lundi, la FGTB les a confirmées en indiquant que le numéro 2 du syndicat socialiste allait désormais être en incapacité de travail, pour raison médicale. Le syndicat n’a pas donné davantage de détails. La durée de cette incapacité est méconnue. Le communiqué de presse se limite à indiquer qu’elle durera "quelque temps".

À 59 ans, Marc Goblet arpente le terrain syndical depuis près de 34 ans. Ancien ouvrier chauffagiste, il a gravi petit à petit les échelons du syndicat socialiste. Connu pour être combatif, il a négocié dans une multitude de secteurs: allant de l’intérim au transport de fonds, jusqu’au non-marchand. Ce qui lui confère une grande connaissance de la concertation sociale. Il n’a pas non plus sa langue dans sa poche. Dès la mise en place de la "Suédoise", il n’a pas hésité à la qualifier de "gouvernement des nantis et du capital". Il a succédé à Anne Demelenne, au poste de secrétaire général de la FGTB, le 3 octobre 2014 pour un mandat de 4 ans. Il a auparavant été à la tête de la FGTB Liège-Huy-Waremme.

©Photo News

Durant sa période d’absence, "ses mandats et missions seront assurés par les membres du secrétariat fédéral de la FGTB", précise le communiqué de presse. C’est vraisemblablement Jean-François Tamellini, l’actuel secrétaire fédéral de la FGTB, qui assurera l’intérim. Ce dernier a 42 ans et est originaire de Mons où il a d’ailleurs effectué une licence en gestion (orientation management public). Ancien chef de cabinet de la FGTB Métal, il a été élu secrétaire fédéral de la FGTB depuis le 18 décembre 2012.

L’homme est un spécialiste du dossier "pension". Dernièrement, il a lourdement critiqué les projets du ministre en charge de cette matière, Daniel Bacquelaine (MR).

Autre gros dossier sur lequel il devra se pencher: la réforme du travail faisable proposée par le ministre fédéral de l’Emploi, Kris Peeters (CD&V). Le dossier est sur la table des partenaires sociaux. Une rencontre est d’ailleurs prévue ce mardi sur le sujet.

Rentrée agitée

L’agenda social s’annonce donc chargé à la rentrée. Et malgré l’absence de Marc Goblet, la FGTB va devoir assurer le relais si elle veut mobiliser sur ces grandes thématiques. Une manifestation générale est prévue le 29 septembre ainsi qu’une grève le 7 octobre, pour les deux ans du gouvernement Michel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés