Theo Francken disposait de 7 canaux pour les visas humanitaires

©Photo News

Theo Francken est sous le feu des critiques depuis l'arrestation d'un conseiller communal N-VA de Malines, Melikan Kucam, suspecté d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent pour permettre à des habitants de zones de conflit en Syrie, en Irak ainsi que dans des pays frontaliers de voyager en Belgique avec un visa humanitaire.

Theo Francken a octroyé des visas humanitaires à des chrétiens de Syrie via 7 canaux, principalement des organisations chrétiennes, et 16 intermédiaires. Des liens politiques ne sont clairs qu'à Alost et Malines, selon la presse du nord du pays.

Depuis la semaine passée, on sait que l'ex-secrétaire d'État collaborait, sur la question des visas humanitaires, avec le conseiller communal malinois Melikan Kucam qui fait l'objet d'une enquête judiciaire pour trafic d'êtres humains. Il doit comparaître ce mardi en chambre du conseil.

Pour rappel, le conseiller communal N-VA de Malines, Melikan Kucam, est suspecté d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent pour permettre à des habitants de zones de conflit en Syrie, en Irak ainsi que dans des pays frontaliers de voyager en Belgique avec un visa humanitaire. Au moment des faits, Francken était encore secrétaire d'Etat au sein du gouvernement fédéral et Kucam agissait en tant qu'intermédiaire avec le cabinet de Francken.

Je ne doute pas une seconde de l'intégrité de Theo Francken. Des pommes pourries, il y en a partout. Dans tous les groupes, il y a des gens qui fraudent. On ne peut pas l'éviter mais ça reste heureusement l'exception.
Geert Bourgeois
Ministre-président flamand

Mais à qui Theo Francken faisit-il également confiance dans ce dossier? Maggie De Block, qui le remplace à l'Asile et à la Migration, a fait état de 7 intermédiaires. Il y en aurait en réalité 16.

Par contre, les liens politiques sont peu nombreux: outre Melikan Kucam, Konstantin Al Chammas, le représentant de la communauté syrienne à Alost, aurait également une carte du parti. Il aurait contacté l'échevin N-VA Karim Van Overmeire afin d'entrer en contact avec le cabinet Francken.

L'ex-secrétaire d'État travaillait enfin avec un mouvement chrétien constitué autour de l'ancien diplomate Mark Geleyn, grâce auquel 499 visas auraient été délivrés à des Syriens accueillis à l'église de Scherpenheuvel.

Interrogée sur La Première à propos de ces visas humanitaires, Zakia Khattabi a pointé la responsabilité de Theo Francken: "Il a dit qu’il avait une politique ferme mais humaine en pointant le fait qu’il n’y avait jamais eu autant de visas humanitaires que sous sa législature. Alors on se demande si ça n’a pas explosé parce qu’en effet ça faisait bien les affaires au sens premier du terme de certains dans son cabinet." La coprésidente d'Ecolo a encore précisé: "Nous plaidons pour une procédure objective avec des critères clairs, les mêmes pour tous."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect