mon argent

Tout ce que vous devez savoir sur la déclaration fiscale en 2020

Vous pouvez dès ce mardi remplir votre déclaration fiscale via Tax-on-web. ©Photo News

Vous pouvez dès à présent remplir votre déclaration fiscale (IPP 2020) via Tax-on-web. Vous avez jusqu'au 16 juillet pour le faire, pas un jour de plus, malgré le confinement.

Remplir sa déclaration fiscale 2020 (revenus 2019) est désormais possible. Vous avez jusqu'au 16 juillet pour une déclaration via Tax-on-web et jusqu'au 30 juin pour une déclaration papier. Si vous faites appel à un mandataire (comptable...), vous avez jusqu'au 22 octobre, en prenant bien soin de contacter ce dernier avant le 31 août. Les délais restent donc identiques aux années précédentes, malgré le confinement imposé aux Belges depuis près de deux mois. "Nous avons maintenu les délais, car le SPF Finances est prêt. Qui plus est, plus de 50% des contribuables reçoivent un remboursement d'impôt. Si nous avions décalé les délais, cela aurait retardé les remboursements, ce qui n'est pas souhaitable vu les circonstances actuelles", explique Philippe Jacquij, administrateur général de la Fiscalité.

"Si nous avions décalé les délais, cela aurait retardé les remboursements d'impôts, ce qui n'est pas souhaitable vu les circonstances actuelles."
Philippe Jacquij
Administrateur général de la Fiscalité

Séances de remplissage

Une proposition de déclaration simplifiée pour près de 4 millions de contribuables

55% des contribuables, soit plus de 3,9 millions de personnes, vont recevoir cette année une proposition de déclaration simplifiée (PDS), soit 730.000 de plus qu'en 2019.

Le groupe-cible pour la PDS a été élargi et comprend désormais les contribuables avec emprunt hypothécaire ou encore ceux possédant un contrat d'assurance protection juridique.

Cette année, suite à la crise du coronavirus et aux mesures sanitaires, aucune séance de remplissage ne sera organisée en face à face. Les personnes souhaitant de l'aide pour remplir leur déclaration d'impôts peuvent fixer un rendez-vous par téléphone. 

Concrètement, une fois votre déclaration papier ou PDS (proposition de déclaration simplifiée) reçue – elles arriveront dans vos boîtes aux lettres dans le courant du mois de mai – vous pourrez prendre rendez-vous par téléphone au numéro indiqué sur l'enveloppe brune. Un collaborateur vous rappellera pour remplir votre déclaration et vous recevrez ensuite le rapport par la poste que vous pourrez signer soit via Tax-on-web soit manuellement pour ensuite l'envoyer au centre de scanning. 

Ce qui change

"Nous avons supprimé 32 codes et en avons ajouté 14, il y a donc 18 codes de moins cette année", indique Philippe Jacquij. "La plupart des codes qui ont été ajoutés et supprimés sont des codes techniques", précise-t-il.

18
codes
C'est le nombre de codes qui ont disparu de la déclaration fiscale en 2020.

Ceux qui ont disparu concernent la fin définitive de l'exemption partielle des "indemnités compensatoires de préavis de départ". Les nouveaux codes sont quant à eux attribuables uniquement à des mesures fédérales. Entre autres, on retrouve la nouvelle pension libre complémentaire pour les travailleurs salariés (PLCS), l'avantage fiscal pour les investissements dans les entreprises en croissance ou encore l'avantage fiscal pour l'assurance défense en justice, le carry-back pour l'agriculture... "Les deux grandes nouveautés sont les primes liées à la PLCS et l'assurance défense en justice", pointe Philippe Jacquij. 

"La plupart des codes qui ont été ajoutés et supprimés sont des codes techniques."
Philippe Jacquij
Administrateur général de la Fiscalité

PLCS

La pension libre complémentaire permet en effet aux salariés qui ne constituent pas de pension complémentaire via leur employeur – ou si celle-ci est très faible – de s'en constituer une de leur propre initiative. La cotisation maximale qu'un salarié pouvait verser en 2019 était de 3% de son salaire brut en 2017. Cette pension libre complémentaire donne droit à une réduction d'impôt de 30% (avec un plafond concernant le montant épargné). Si, par exemple, l'employé avait épargné 1.600 euros, son économie s'élèverait à 480 euros.

Assurance défense en justice

Le consommateur qui a souscrit une assurance défense en justice, pour une prime payée à partir du 1er septembre 2019, peut désormais en retirer un avantage fiscal. Le montant de la prime qu’il est possible de déduire est limité à 310 euros par an. Le taux de réduction d’impôt est de 40%, ce qui procure un avantage fiscal de 124 euros maximum.

Exonération fiscale des dividendes

Un autre changement important concerne l'exonération fiscale des dividendes: elle s'élève cette année à 800 euros contre 640 euros encore l'année dernière. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés