Trois cents millions d'euros pour accueillir les F-35

Les travaux devront être terminés pour l’arrivée du premier F-35A en Belgique, soit avant avril 2025. ©AFP

La Défense va dépenser 300 millions pour adapter Florennes et Kleine-Brogel au nouvel appareil de Lockheed Martin. Au total, 1,5 milliard d'euros seront investis pour la construction, l'équipement et l'entretien de nouvelles installations pour l'armée.

La Défense a reçu le feu vert du gouvernement pour pouvoir investir 300 millions d'euros afin de moderniser les bases de Florennes et de Kleine-Brogel, en vue de l'arrivée des nouveaux avions de combat F-35, ont annoncé lundi les ministres de la Défense, Philippe Goffin, et du Budget, David Clarinval.

Les infrastructures des deux grandes bases aériennes de la Composante Air qui abritent actuellement les chasseurs-bombardiers F-16 datent pour la plupart des années cinquante et ne sont plus adaptées aux exigences d’un appareil de combat moderne. Le plan d'investissement prévoit la construction de hangars capables d'abriter seize avions sur chaque base et un hangar de maintenance pour six appareils, de manière à accueillir les F-35 attendus à partir d'avril 2025. Les nouvelles installations pour l'avion furtif de Lockheed Martin seront sécurisées et isolées du reste de la base. L'investissement porte également sur l'installation des simulateurs pour le nouvel appareil.

Un montant conséquent

Les besoins des deux bases sont identiques. Il y aura un seul processus de développement, afin de réduire les délais et les coûts. Les travaux devraient commencer début 2022, après un appel d'offres. L'objectif est qu'ils soient terminés au plus tard mi-2024, de manière à obtenir les certifications nécessaires avant leur mise en service en 2025.

Les besoins des deux bases sont identiques.

"Le budget a été validé cet été et nous tenions à venir ici aujourd'hui pour l'annoncer, car c'est un événement important pour le pays et les régions où sont situées les bases", a fait valoir Philippe Goffin.
"Trois cents millions, c'est un montant conséquent mais il y aura un large retour pour l'économie belge. Que cela soit en termes d'acquisitions, de TVA, de lois sociales ou d'emplois, on estime qu'il s'élèvera à 90%", a-t-il ajouté.

Un investissement de 24 millions a également été confirmé en vue de l'arrivée des quatre drones Male ("Medium Altitude Long Endurance") MQ-9B SkyGuardian, dont les deux premiers sont attendus à Florennes au premier trimestre 2023.

David Clarinval et Philippe Goffin. ©BELGA

Les travaux annoncés à Florennes et à Kleine-Brogel font partie d'un vaste programme de modernisation des infrastructures de la Défense comprenant au total 750 millions d'euros d'investissements, a expliqué de son côté le général-major Frédéric Goetinck, chef de la Division CIS & Infrastructure: outre les deux bases de F-35, la Défense investit également dans une refonte de l'aérogare de Melsbroek et dans de nouvelles installations à Zeebrugge ou encore pour les brigades de la Composante Terre. A cela, il faut ajouter de nombreux contrats pour l'équipement et l'entretien des nouvelles installations, pour un montant cumulé de 750 millions d'euros également. Ce qui représente au total un investissement de 1,5 milliard, selon le général-major Frédéric Goetinck. Une somme qui ne pourra être épargnée, sans quoi l'armée sera incapable d'accueillir et d'utiliser les nouveaux équipements commandés ces dernières années, indique-t-on à la Défense.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés