Un employeur sur dix envisage de réduire ses effectifs

Selon le baromètre Manpower, 11% des employeurs envisagent de licencier des travailleurs d'ici la fin de l'année. Ils sont autant à penser à engager.

Le marché de l’emploi va continuer à tourner au ralenti au cours du 4e trimestre. Selon ManpowerGroup, 11% des entreprises envisagent toujours de licencier.

La crise du Covid-19 continue, sans surprise, à peser sur le marché de l'emploi. Fin juillet, 11% des employeurs envisageaient de réduire leurs effectifs d'ici la fin de l'année, observe ce mardi ManpowerGroup dans son baromètre trimestriel.

Si 11% des patrons prévoient des licenciements, le même pourcentage planifie d'engager du personnel. Résultat: la prévision nette d'emploi atteint  la valeur de 0%, illustrant une stagnation sur le marché de l’emploi.

11%
Des employeurs
D'après ManpowerGroup, 11% des employeurs envisagent de réduire la voilure en termes de personnel d'ici fin 2020. Le même pourcentage prévoit des engagements.

"Les mesures liées au chômage temporaire pour cause de force majeure corona permettent de maintenir le marché de l’emploi sous perfusion, en espérant que les carnets de commandes des entreprises se remplissent à nouveau", analyse Philippe Lacroix, managing director de ManpowerGroup BeLux.

Contrastes régionaux

C'est en Flandre que les employeurs sont les plus pessimistes avec une prévision nette d'emploi négative (-3%), en recul de 17 points par rapport à la même période l'année dernière. 

En Wallonie, par contre, les employeurs anticipent une activité de recrutement légèrement positive (+2%), tandis qu'à Bruxelles, les perspectives pour l'emploi sont plus encourageantes (+6%).

Les employeurs sont toutefois nettement moins optimistes que lors du 3e trimestre quant à la rapidité d'un retour à la normale. En effet, seuls 58% d'entre eux, contre 72% en juin, s'attendent à ce que leurs recrutements reprennent dans les douze prochains mois un rythme équivalent à celui d'avant la crise. 15% pensent que cela prendra plus d’un an et 12% que cela n’arrivera jamais.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés