Publicité

Un "non" de la N-VA est prématuré

Il est prématuré de dire que la N-VA dira non aux propositions du conciliateur royal Johan Vande Lanotte sur la loi de financement, a affirmé dimanche le président du parti nationaliste flamand, Bart De Wever.

Il est prématuré de dire que la N-VA dira non aux propositions du conciliateur royal Johan Vande Lanotte sur la loi de financement, a affirmé dimanche le président du parti nationaliste flamand au cours de l'émission télévisée "De Zevende Dag" de la VRT, ajoutant qu'il ne voulait pas faire de commentaires avant même que les négociations politiques sur ce thème commencent.
Pour la première fois depuis une semaine, le conciliateur rencontrera lundi les quatre partis flamands N-VA, CD&V, sp.a et Groen! pour se pencher sur la loi de financement. Les propositions de M. Vande Lanotte prévoient un mécanisme qui doit attribuer aux entités fédérées une autonomie fiscale partielle et les responsabiliser.
Il est apparu au cours des derniers jours que la N-VA ne semblait guère enthousiaste face à ces propositions et certains journaux ont même écrit qu'elle y était opposée.
Mais pour M. De Wever donc, il est prématuré d'affirmer cela. Même s'il est décidé à dire "non" si il apparaît que les négociations ne débouchent pas sur des choses positives, il estime que cela doit encore apparaître.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés