Publicité

Un prêt sans intérêt du Fédéral pour aider la reconstruction en Wallonie

©Valentin Bianchi / Hans Lucas

Le Fédéral devrait prêter 1,2 milliard à la Wallonie pour la reconstruction après les inondations qui ont touché la Région.

Le gouvernement fédéral devrait faire un prêt sans intérêt à la Wallonie sur une période de 10 ans afin d'aider la Région dans la reconstruction des zones sinistrées après les inondations subies au mois de juillet. Ni le cabinet du Premier ministre, Alexander De Croo, ni celui du ministre-président wallon, Elio Di Rupo, n'ont toutefois officiellement confirmé l'information. Les discussions sont d'ailleurs toujours en cours, indiquaient-ils. Le point a été évoqué au cours d'un comité ministériel restreint consacré au budget ce mercredi.

Le 16 septembre, M. Di Rupo en avait appelé à la solidarité fédérale pour faire face à la reconstruction dans les zones sinistrées par les intempéries et formulé une série de demandes. Le secrétaire d'Etat à la Relance, Thomas Dermine, avait de son côté proposé quelques jours plus tard la création d'un fonds par lequel l'Etat fédéral prendrait en charge de manière exceptionnelle 50% du financement des infrastructures régionales touchées, soit 600 millions d'euros. Un accord serait intervenu ce mercredi matin. Les conditions du prêt, en particulier les conditions de remboursement, ne sont pas connues.

L'aide fédérale accueillie avec prudence à la Chambre

Plusieurs députés, y compris de la majorité, ont accueilli avec prudence l'annonce d'un prêt fédéral de 1,2 milliard d'euros à la Région wallonne, appelant le Fédéral à en faire davantage. Ce prêt sera accordé à un taux d'intérêt "conforme à celui du marché". Il sera d'une durée de quinze ans, sans remboursement pendant les cinq premières années.

Ce jeudi à la Chambre, Ecolo-Groen a ainsi fait part de certaines réserves. "Mettre en place un mécanisme exceptionnel ne suffit pas", a lancé la Theutoise Julie Chanson, appelant à "un peu plus de courage politique." Chanelle Bonaventure (PS), a salué le prêt, estimant que "l'appel a été entendu." "Mais il faut aller plus loin. La mise en place d'un fonds fédéral doit être une priorité", a déclaré la Disonnaise.

Le Premier ministre Alexander De Croo a en effet annoncé ce jeudi matin en conférence de presse avoir proposé aux ministres-présidents de mettre en place, à l'avenir, un mécanisme de solidarité permanent en cas de catastrophe naturelle, à l'instar de celui en vigueur en Allemagne.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés