La justice se "modernise"... avec une app vieille de 25 ans

©Photo News

Un système informatique né il y a 25 ans va être adopté par les juridictions de Bruxelles, dix ans après la première expérimentation de cette application par une juridiction belge.

Rembobinons un peu. En avril 2008, le canton de justice de paix de Charleroi se félicite d’être le premier à tester le grand projet d’informatisation de la Justice. Pensez donc! Enfin une seule et même application informatique qui permettrait à toutes les instances judiciaires de communiquer facilement entre elles, en toute sécurité! Le ministre de l’époque alors en visite, Jo Vandeurzen, se gargarisait de cette réussite, promettant qu’elle soit "étendue aux parquets et tribunaux de première ligne fin 2010".

Comme en matière de justice, tout a tendance à prendre un petit peu de délai, c’est huit ans après, ce lundi 11 juin, que le ressort de Bruxelles sera enfin équipé de ce système informatique développé par la société belge Axylis. Mais il faut savoir qu’en 2008, cela faisait déjà quinze ans que l’application était en préparation. La Justice va donc se moderniser avec une appli vieille de 25 ans, bien que remise au goût du jour entre-temps. Son nom: MaCH, pour ‘Mammouth at Central Hosting’, ou ‘Mammouth pour l’informatisation de la Justice.’ Le mammouth était un animal massif et indolent qui colle bien au rythme de l’appli éponyme.

"On quitte un très vieux système pour un autre un peu moins vieux."

À Bruxelles, le tribunal de première instance et le parquet se préparent au passage programmé ce lundi à la nouvelle application unifiée pour rédiger et échanger les documents de justice. Luc Hennart, le président du tribunal de première instance, commente ainsi: "On quitte un très vieux système pour un autre un peu moins vieux." Jusqu’ici, chacun se débrouillait dans son coin en écrivant ses jugements sur des pages Word. On connaît même un juge d’instruction antiterroriste qui rédige ses actes en Comic sans MS, la police la plus raillée du monde… En interne, comme on aime souvent manier le mauvais esprit, ça ricane un peu. "ça va être le bordel de chez bordel", sourit un magistrat bruxellois, qui reconnaît que "comme d’habitude, tout le monde est réfractaire, mais moi j’attends de voir".

Au SPF Justice, on se défend en expliquant que cet outil "joue un grand rôle dans le processus menant vers le dossier électronique avec les avantages de moins d’intervention manuelle et moins de papier" Et ce n’est pas fini, le parquet et le tribunal de première instance de Bruxelles seront les 20e sur 28 à en être équipés, alors que les cours et tribunaux de police l’utilisent depuis bien longtemps. D’ici fin 2019, promet-on au SPF Justice et suivant la volonté du ministre Koen Geens, MaCH équipera toutes les strates de la justice belge de première instance. Chi va piano va sano!

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n