Une plateforme sur les pensions pour restaurer la confiance

"Si les citoyens ne comprennent pas notre régime des pensions (...), nous échouons en tant que politique", estime la ministre des Pensions Karine Lalieux. ©BELGA

La plateforme pensionstat.be offre dès à présent une foule de données statistiques, assorties d'explications, sur les premier et deuxième piliers de pensions.

"On dit parfois qu’il existe trois sortes de mensonges: les mensonges, les gros mensonges et les statistiques", voilà des propos pour le moins étonnants tenus ce mardi par la ministre des Pensions Karine Lalieux (PS). Son idée: sans contextualisation, on peut faire dire tout et n'importe quoi aux chiffres.

Pour la détentrice d'un portefeuille ministériel aussi délicat, la création de pensionstat.be, une plateforme en ligne offrant une foule de données sur notre système de pensions, constitue dès lors une excellente nouvelle. Car, et c'est bien là sa force, ce site entend proposer des analyses détaillées, dans un langage simple, de toutes les statistiques qu'il mettra à disposition du grand public. Celles-ci concerneront tant les pensions légales que complémentaires, soit les premier et deuxième piliers, de manière à offrir une image large du système belge de retraites.

"Il est de notre responsabilité de simplifier le système et de mettre à disposition de chaque citoyen des données claires et intelligibles."
Karine Lalieux
Ministre des Pensions

Comprendre les chiffres

Nombre de pensionnés, répartition des régimes, bénéficiaires de la Grapa, réserves acquises via les pensions complémentaires... Ces chiffres, et beaucoup d'autres, sont désormais accessibles en ligne. Fruit d'une collaboration entre Sigedis, le Service fédéral des pensions, et l’Inasti, la plateforme évoluera régulièrement.

"Pour avoir confiance, il faut pouvoir comprendre. Si les citoyens ne comprennent pas notre régime des pensions, s’ils ne savent pas à quoi ils ont droit, s’ils ignorent comment accéder à leurs informations personnelles, nous échouons en tant que politique. Il est de notre responsabilité de simplifier le système et de mettre à disposition de chaque citoyen des données claires et intelligibles", a insisté Karine Lalieux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés