Christophe Vermeulen, septième candidat à la présidence des chrétiens-démocrates flamands

©Facebook

Inconnu du grand public, cet avocat de formation a oeuvré ces dernières années en tant qu'assistant parlementaire pour Inge Vervotte, Hendrik Bogaert et l'eurodéputé Tom Vandenkendelaere. Il fut aussi brièvement président des Jeunes CD&V.

Le trentenaire Christophe Vermeulen s'est lancé dimanche dans la course à la présidence du CD&V. Inconnu du grand public, cet avocat de formation a oeuvré ces dernières années en tant qu'assistant parlementaire pour Inge Vervotte, Hendrik Bogaert et l'eurodéputé Tom Vandenkendelaere. Il fut aussi brièvement président des Jeunes CD&V.

Originaire de Torhout, mais Gantois d'adoption, il entend "réformer sa formation politique en profondeur". A ses yeux, son parti est aujourd'hui enfermé dans de "bonnes intentions et des structures vieillisantes", a-t-il expliqué à Belga.

"De nombreux membres sont frustrés de ne plus se reconnaître dans le parti".
Christophe Vermeulen
Candidat à la présidence du CD&V

"De nombreux membres sont frustrés de ne plus se reconnaître dans le parti. Cela n'a pas été suffisamment pris en compte", affirme celui qui souhaite faire du CD&V la première plateforme politique interactive de Flandre.

Des convoitises

La présidence du parti chrétien-démocrate suscite en tout cas bien des convoitises. Avant M. Vermeulen, six autres candidats s'étaient déjà fait connaître: Raf Terwingen, Katrien Partyka, Vincent Van Peteghem, Sammy Mahdi, Walter De Donder et enfin Joachim Coens.

Les candidatures doivent être déposées avant ce lundi matin. Les résultats de l'élection seront connus le 18 novembre. Un deuxième tour sera peut-être nécessaire si aucun des candidats ne recueille la majorité absolue. Il faudra dans ce cas attendre le 6 décembre pour connaître le nom du nouveau président.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect